Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-05-18
Actualité médicale

Tags: traitement -  maladies -  degeneratives - 
Un pas de plus vers le traitement de maladies dégénératives - Actualité médicale
Un pas de plus vers le traitement de maladies dégénératives

18 mai 2004 - Des chercheurs de la faculté de médecine de l'Université McGill ont découvert une étape cruciale qui sera source de nouvelles cibles en vue du traitement de maintes maladies dégénératives comme la maladie d'Alzheimer, la fibrose kystique et le diabète.

Publicité

Dr David Thomas, directeur du département de biochimie, Dr John Bergeron, directeur du département d'anatomie et de biologie cellulaire, et des collègues ont identifié un mécanisme grâce auquel les protéines mal repliées sont reconnues dans la cellule. Il s'agit d'un processus important, car les protéines mal repliées ou formées sont très dangereuses pour les cellules et sont à la base de certaines maladies dégénératives humaines. Les résultats de leurs travaux ont paru dans la prestigieuse revue Nature Structural and Molecular Biology.
" Nous avons identifié une enzyme centrale qui est sensible aux plus petits changements dans le repliement d'une protéine ", a expliqué Dr David Thomas. " Les protéines sont les éléments constitutifs et les machines de notre corps. Pour pouvoir fonctionner correctement, elles doivent s'ajuster les unes aux autres. Les cellules de notre corps ont développé des mécanismes de contrôle de la qualité pour assurer un repliement adéquat. Lorsque quelque chose ne va pas, les cellules peuvent accumuler des protéines mal repliées qui ne fonctionnent pas bien. Le repliement des protéines est à la base de certaines maladies dégénératives comme la maladie d'Alzheimer et le Parkinson. Les résultats de nos travaux constituent un pas important vers la mise au point de stratégies innovatrices en matière de prévention et de traitement pour de telles maladies. "
Dr Thomas et Dr Bergeron, de concert avec Sean Taylor (responsable du programme pour le Réseau Protéomique de Montréal, Université McGill) si étudiant diplômé, et Andrew Ferguson, boursier de recherche postdoctorale, ont démontré que l'enzyme UDP-glucose:glycoprotéine glucosyltransférase (UGGT) peut déceler des régions spécifiques de désordre et d'activité des protéines - des étapes clés pour reconnaître des protéines mal repliées et les retirer des cellules.
Cette étude a été subventionnée par les Instituts de recherche en santé du Canada et la fondation canadienne pour ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2004-05-18 par
Source: Service des affaires universitaires - Université McGill Accéder à la source

Mots clés: traitement maladies degeneratives


Publicité

En savoir plus

Pour nous rejoindre:
Sandra McPherson
Relationniste
514-398-1902




: Sur le même thème...