Publicité
Accueil > Actualité médicale > Obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

1999-04-12
Actualité médicale

Tags: Determiner -  causes -  accouchement -  premature - 
Déterminer les causes de l'accouchement prématuré - Actualité médicale
Déterminer les causes de l'accouchement prématuré

12 avril 1999 - Wyeth-Ayerst Canada Inc., chef de file de la recherche sur la santé des femmes au Canada, vient d'annoncer la nomination du Dr Hans Zingg de l'université. McGill, grand spécialistes de l'endocrinologie de la reproduction, à l'une de ses quatre chaires de recherche clinique en santé des femmes.

Publicité

"Le processus de la parturition ressemble beaucoup à l'exécution d'un concert symphonique," déclare le docteur Hans Zingg, titulaire de la première chaire Wyeth-Ayerst Canada Inc. de recherche clinique sur la santé des femmes dans le domaine de l'endocrinologie de la reproduction. "Il est très difficile de distinguer laquelle des hormones sécrétées par le foetus, le placenta ou la mère joue le rôle de premier violon dans ce concert qui abouti normalement au crescendo de la naissance."
Il arrive régulièrement hélas que les mécanismes grâce auxquels les hormones stimulent les contractions se déclenchent trop tôt durant la grossesse - bien avant que le foetus ne soit prêt à voir le jour. Chaque année des milliers d'enfants meurent à la naissance, ou bien dans les 27 jours qui suivent. Enfin, trop souvent les enfants nés prématurément sont handicapés pour la vie et ce, parce que l'un de ces mécanismes hormonaux a stimulé les contractions trop tôt.
Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de thérapie valable pour mettre un frein définitif aux contractions prématurées. Au mieux, les thérapies disponibles sont-elles capables de retarder le travail pour une période de 1 à 7 jours. Ce qui est bien peu dans la plupart des cas. Le Dr Zingg et son équipe de chercheurs de la division d'endocrinologie de l'Hôpital Royal Victoria s'intéressent aux mécanismes grâce auxquels certaines hormones, l'ocytocine en particulier, activent les contractions utérines."Cela comprend l'étude des mécanismes qui permettent à l'ocytocine et à d'autres hormones d'interagir avec leurs récepteurs spécifiques situés à la surface de la membrane cellulaire," explique le Dr Zingg. Étant donné qu'ils ont déjà découvert de nouveaux processus grâce auxquels il est possible de moduler ces interactions, le Dr Zingg et son équipe exploitent ces mécanismes pour mettre au point de nouvelles approches thérapeutiques afin d'inhiber ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 1999-04-12 par
Source: Service des affaires universitaires - Université McGill Accéder à la source

Mots clés: Determiner causes accouchement premature


Publicité

En savoir plus

Pour nous rejoindre:
Chantal Beauregard
Responsable des relations médias
CUSM
514-843-1560
Elizabeth Margles
Directrice des communications
Wyeth-Ayerst Canada Inc.
514-843-1560
Source:
Anne-Marie Bourdouxhe
Relationniste
Service des affaires universitaires
514-398-6754