Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-10-18
Actualité médicale

Tags: inhibition -  expression -  genes - 
Vers une meilleure inhibition de l'expression des gènes - Actualité médicale
Vers une meilleure inhibition de l'expression des gènes

Une nouvelle série de lipides constituée de composés naturels capables d'interagir avec des ARN vient d'être synthétisée par des chercheurs du Laboratoire de chimie supramoléculaire du Collège de France et de l'Institut du Thorax (Inserm, CNRS, Université de Nantes). Ces éléments capables d'interagir spécifiquement avec les ARN ouvrent des perspectives pour une meilleure inhibition de l'expression des gènes permettant le développement de nouveaux programmes de R&D mais aussi de nouvelles approches thérapeutiques (cancer, infections virales…).

Publicité

L'ARN interférent est devenu une technologie largement utilisée pour inhiber l'expression d'un gène spécifique. Cette interférence consiste en la dégradation d'un ARN messager spécifique entraînant la diminution de l'expression de la protéine correspondante. Ce mécanisme permet, entre autre, de déterminer la fonction et l'expression de certains gènes.

L'inhibition de l'expression des gènes par un ARN interférent nécessite le transport de petites molécules d'ARN double brin (siARN) dans des cellules ciblées et leurs incorporations dans le cytoplasme de ces cellules. Actuellement, les lipides cationiques(1) sont couramment utilisés pour la transfection(2) d'ADN ainsi que pour la transfection de siARN. Cependant, il existait un besoin évident de synthétiser de nouveaux vecteurs de siRNA pour améliorer l'efficacité de l'inhibition de l'expression des gènes. Les chercheurs du Collège de France et de l'Institut du Thorax viennent de synthétiser une nouvelle série de lipides constituée de composés naturels caractérisée par une partie polaire et capables d'interagir avec des fragments d'ARN. La complexation des molécules de siRNA avec ces lipides permet la formation de particules supramoléculaires(3) organisées à l'échelle du nanomètre (environ 50 nm de diamètre) caractérisées par une organisation lamellaire. Ces nano-objets permettent d'inhiber très efficacement l'expression d'un gène dans des cellules de mammifères en utilisant des quantités de siRNA de l'ordre du picomole(4).

Cette classe de lipides ouvre des perspectives pour le développement de nouveaux programmes de R&D mais aussi de nouvelles approches thérapeutiques utilisant les siRNA comme principe actif.

Cette nouvelle classe de molécules fait l'objet de développement au sein de la société In-Cell-Art(5).

Article écrit le 2007-10-18 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: inhibition expression genes


Publicité

En savoir plus

Notes :
1)Lipides chargés positivement
2)Insertion d'une particule artificielle à l'intérieure d'une cellule
3)Assemblage de plusieurs molécules
4)10-12 mole
5)Consulter le site web

Références :
Self-assembled lamellar complexes of siRNA with lipidic aminoglycoside derivatives promote efficient siRNA delivery and interference, L. Desigaux, M. Sainlos, O. Lambert, R. Chevre, E. Letrou-Bonneval, J.-P. Vigneron, P. Lehn, J.-M. Lehn, B. Pitard, PNAS, 16 octobre 2007.

Contacts :
Chercheur
Bruno Pitard
T. 02 40 41 29 74
bruno.pitard@univ-nantes.fr

Presse
Cécile Pérol
T 01 44 96 51 51
cecile.perol@cnrs-dir.fr




: Sur le même thème...