Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: Grace -  therapie -  genique -  enfants -  liberes -  ‹‹bulles›› -  steriles - 
Grace a la therapie genique, deux enfants sont liberes des ‹‹bulles›› steriles - Actualité médicale
Grace a la therapie genique, deux enfants sont liberes des ‹‹bulles›› steriles

Washington D.C.- Des chercheurs français ont mis au point avec succès une méthode de thérapie génique qui traite l'immunodéficience combinée sévère (DICS) X1 chez l'Homme, une maladie héréditaire pouvant être létale, touchant le chromosome X. Les patients affectés sont en général obligés de vivre à l'intérieur de ‹‹bulles››stériles sous strict contrôle pour éviter d'exposer leurs systèmes immunitaires non existants à des risques jusqu'à une greffe de moelle osseuse. Cette thérapie est décrite dans le numéro de Science en date du 28 avril.

Publicité

Deux bébés de 8 et 11 mois ontbénéficié de ce traitement, qui fournit à une copie normale du gène défectueux provoquant le DICS X1 une ‹‹copie de travail›› qui prolifère rapidement dans le corps du patient. Le nouveau gène ‹‹débloque›› le développement des autres cellules immunitaires et rétablit le fonctionnement normal du système immunitaire. Selon Alain Fischer, de l'Hôpital Necker à Paris et co-auteur de l'étude, les bébés jouissent depuis plus de onze mois d'un système immunitaire normal sans présenter d'effets secondaires. Dans ce même rapport, Science annonce des progrès similaires chez un troisième patient, quatre mois après le transfert génique.

Le gène défectueux code une partie d'un récepteur cellulaire qui envoie des signaux aux parents des cellules T et NK, composants cruciaux du système immunitaire qui détruisent les envahisseurs et rallient d'autres défenses immunitaires. Sans le commandement de ce gène, ces cellules ne se développent, ne croissent et ne prolifèrent pas. Les patients atteints du DICS X1 demeurent par conséquent à la merci des infections même légères comme les boutons de fièvre ou des maladies infantiles courantes comme la varicelle.
Les chercheurs ont commencé par recueillir de la moelle osseuse des patients pour en extraire un ensemble de cellules souches du sang. Après avoir plongé un facteur de croissance dans des récipients recouverts d'un fragment de fibronectine, protéine semblable à un fil qui stimule un bon transfert génique, ils ontinfecté les cellules au moyen d'un rétrovirus porteur du gène de remplacement. Au bout de trois jours d'infection répétée, les scientifiques ont greffé à nouveau les cellules dans les patients sans traitement chimiothérapique préalable. ‹‹Ilétait important de démontrer notre réussite en l'absence de toute chimiothérapie››, explique Alain Fischer.

Quinze jours plus tard, il détectait avec ses collègues de nouvelles cellules porteuses de la version correcte du gène, ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Grace therapie genique enfants liberes ‹‹bulles›› steriles


Publicité

En savoir plus

COMMANDE DE L'ARTICLE No. 16 : ‹‹Thérapie génique de l'immunodéficience combinée sévère (DICS)-X1chez l'Homme›› par M. Cavazzana-Calvo, S. Hacein-Bey, G. de Saint Basile, F. Selz, C. Hue, S. Certain, J-L. Casanova, F. Le Deist et A. Fischer à l'INSERM à Paris ; C. Cavazzana-Calvo, S. Hacein-Bey, C. Hue, J-L. Casanova et A. Fischer sont également à l'Hôpital Necker à Paris ; F. Gross, E. Yvon, P. Nussbaum à l'Hôpital Necker ; P. Bousso à l'INSERM et à l'Institut Pasteur, à Paris. CONTACT : Alain Fischer au 33 1 44 49 48 22 (téléphone), 33 1 44 49 50 70 (télécopie) ou fischer@necker.fr (courrier électronique)

COMMANDE DE L'ARTICLE No.3 : ‹‹Gene Therapy: The Best of Times, The Worst of Times››, (Thérapie génique: les meilleurs et les pires moments), par W. French Anderson à USC Keck School of Medicine, Los Angeles, CA. CONTACT : W. French Anderson à 323-865-0612 (téléphone), 323-865-0097 (télécopie) ou sdiaz@genome2.hsc.usc.edu .




: Sur le même thème...