Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: medecins -  embarrasses -  parler -  problemes -  sexuels - 
Les médecins trop embarrassés pour parler des problèmes sexuels - Actualité médicale
Les médecins trop embarrassés pour parler des problèmes sexuels

Les préoccupations au sujet de son image corporelle, les changements d’humeur, la douleur et les modifications hormonales qu’apportent le cancer et son traitement peuvent gravement compromettre la sexualité, a déclaré aujourd’hui (18 octobre 2002) une psychologue britannique. Cependant médecins, infirmières et patients sont souvent trop embarrassés pour aborder les problèmes d’ordre sexuel.

Publicité

Le Professeur Lesley Fallowfield, de l’Université du Sussex à Brighton, a dit aux délégués de la European Society for Medical Oncology réunis à Nice ( France), que bien des aspects d’ordre physique, social et émotionnel de la vie des patients ne sont pas identifiés en raison de faibles aptitudes à communiquer. Les discussions sur les effets du traitement font que l’activité sexuelle est laissée de côté. Par exemple, le traitement du cancer de la prostate peut aussi affecter la fonction d’érection. Les femmes qui ont un cancer des ovaires s’inquiètent et se demandent si les relations sexuelle sont sans danger ou même s’il n’y pas un risque de contagion. “Il est facile pour les professionnels de la santé de tenir pour acquis que la vie sexuelle de leurs patients n’a pas d’intérêt, en particulier si le patient est âgé ou en phase terminale,” a –t-elle dit. Pour certains patients, bien sûr, l’activité sexuelle n’est pas une priorité, mais on devrait leur donner la possibilité de savoir de quelle manière leur thérapie peut les affecter. “Les médecins devraient être à l’écoute d’une détresse silencieuse,” a –t-elle dit..

Il est indéniable que la chirurgie, la radiothérapie, la thérapie hormonale et la chimiothérapie sont extrêmement bénéfiques aux patients mais certains traitements ont des effets secondaires et augmentent la détresse. 25% à 30% des patients manifestent des signes cliniques de dépression ou d’anxiété qui demandent qu’on intervienne, mais cela est rarement décelé. Le Professeur Fallowfield a étudié les enregistrements audio et vidéo des consultations de 3000 patients dans 34 centres de lutte contre le cancer au Royaume-Uni, ceux-ci montrent que les discussions d’ordre psychosocial sont souvent ignorées. “Les patients sont conscients que les médecins sont occupés dans des hôpitaux surchargés et ils n’expriment pas leurs soucis et inquiétudes. Le temps exerce ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: medecins embarrasses parler problemes sexuels


Publicité

En savoir plus

Presentation in ESMO Patient Seminar Manual

Au propos de la European Society for Medical Oncology (ESMO)
ESMO pense que tout patient ayant un cancer a droit au meilleur traitement possible dont on dispose. Etant donné que la médecine est concernée pour chaque aspect thérapeutique, il faut que les patients atteints de cancer soient traités pas des cancérologues médicaux qualifiés. ESMO est la première société européenne qui fournisse formation et directives aux oncologues pour une prise en charge optimale des malades. Depuis 1975, la Société a pris de l'extension et comporte maintenant des représentants de tous les pays européens et des six grandes régions géographiques du monde.

Pour plus d'informations s'adresser à :
Gracemarie Bricalli
ESMO Media Coordinator
Tel. 41-91-973-1911
Fax 41-91-973-1912
Mobile 41-79-778-5177
gracemarie@esmo.org

Elaine Snell
ESMO Public Relations
Tel. 44-207-738-0424
Fax 44-207-978-4494
Mobile 44-797-395-3794
elaine.snell@which.net

Congress Press Room (18-21 Octobre 8.00 - 18.30, 22 Octobre 8.00 - 13.00)
Tel. 33-493-928-419
Fax 33-493-928-418
gracemarie@esmo.org
elaine.snell@which.net




: Sur le même thème...