Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: Contraception -  masculine -  aide -  systeme -  immunitaire - 
Contraception masculine avec l’aide du système immunitaire - Actualité médicale
Contraception masculine avec l’aide du système immunitaire

L’immunisation de singes mâles avec une protéine obtenue du testicule a provoqué une réponse immunitaire rendant les animaux temporairement stériles, d’après une équipe de chercheurs.

Publicité

Une approche semblable pourrait être possible pour la contraception réversible chez les hommes, annonce Michael O’Rand et les coauteurs. « L’immunocontraception » offre une alternative aux autres possibilités de contraception qui perturbent les niveaux hormonaux, mais jusqu’ici cette recherche a principalement visé les femmes, selon les auteurs. Ils ont traité neuf singes mâles avec des solutions contenant la protéine Eppin, obtenue du testicule. Sept des singes ont développé de puissantes réponses immunitaires à la protéine et sont devenus stériles. Cinq des sept singes ont retrouvé leur fertilité après l’arrêt du traitement. Les protéines Eppin interagissent avec une substance impliquée dans la coagulation de l’éjaculat. Les auteurs proposent donc que les anticorps anti-Eppin pourraient mener à la stérilité en bloquant cette interaction.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Contraception masculine aide systeme immunitaire


Publicité

En savoir plus

“Reversible Immunocontraception in Male Monkeys Immunized with Eppin,” par M.G. O’Rand, E.E. Widgen, P. Sivashanmugam, R.T. Richardson, S.H. Hall et F.S. French à la University of North Carolina à Chapel Hill (Caroline-du-Nord); C.A. VandeVoort à la University of California à Davis (Californie); S.G. Ramachandra, V. Ramesh et A.J. Rao au Indian Institute of Science à Bangalore (Inde); P. Sivashanmugam est présentement à la Duke University à Durham (Caroline-du-Nord).




: Sur le même thème...