Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: prions -  inattendus -  organes -  souris - 
Des prions inattendus dans les organes de souris - Actualité médicale
Des prions inattendus dans les organes de souris

Les prions, des protéines mal repliées impliquées dans la maladie de la vache folle, ont été découverts dans les tissus rénaux, pancréatiques et hépatiques de souris avec une inflammation chronique.

Publicité

Ces découvertes soulignent la possibilité que les prions dans les animaux de ferme avec des conditions inflammatoires à long terme pourraient quitter les tissus nerveux et lymphoïdes pour des organes inattendus. Les tissus du système nerveux comme le cerveau et la moelle épinière, ainsi des organes du système immunitaires – « lymphoïdes » – y compris le thymus, les ganglions lympathiques et la rate, ont été exclus de la chaîne alimentaire afin de protéger la santé publique. L’équipe de chercheurs internationale annonce maintenant que l’inflammation chronique a permi la reproduction des prions dans le foie, les reins et le pancréas à cause de l’infiltration de cellules immunitaires infectées de prions. Avant cette étude, les prions étaient connus pour leur lien remarquable avec les cellules du système immunitaire, suggérant que l’inflammation pourrait permettre la propagation de prions au-delà des tissus nerveux et lymphoïdes.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: prions inattendus organes souris


Publicité

En savoir plus

“Chronic Lymphocytic Inflammation Specifies the Organ Tropism of Prions,” par M. Heikenwalder, N. Zeller, H. Seeger, M. Prinz, P. Schwarz et A. Aguzzi au University Hospital of Zürich à Zürich (Suisse); M. Prinz est aussi à la Georg-August-Universität à Göttingen (Allemagne); P.-C. Klöhn et C. Weissmann au Medical Research Council à Londres (Royaume- Uni); N.H. Ruddle à la Yale University School of Medicine à New Haven (Connecticut).




: Sur le même thème...