Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: perspective -  genetique -  cancer -  prostate - 
Une perspective génétique sur le cancer de la prostate  - Actualité médicale
Une perspective génétique sur le cancer de la prostate

Des chercheurs ont découvert un remaniement de gènes qui se manifeste dans un pourcentage élevé de tumeurs de la prostate chez les êtres humains, une découverte qui pourrait éclaircir un peu la façon dont ce cancer se manifeste et pourrait aussi avoir des conséquences pour son diagnostic et traitement.

Publicité

Des remaniements de gènes récurrents qui résultent en une fusion aberrante de deux gènes particuliers constituent une caractéristique commune des leucémies. La description d’un de ces remaniements a été le point de départ dans le développement de l’agent anticancéreux Gleevec. Par contraste, des tumeurs solides comme le cancer de la prostate font preuve d’un nombre étonnant de remaniements qui affectent plusieurs gènes différents. On croyait avant que ces remaniements avaient lieu au hasard et qu’ils ne se reproduisaient pas de tumeur en tumeur. Scott A. Tomlins et ses collègues ont développé une méthode qui leur a permis de mettre de l’ordre dans cette complexité génétique. Ils ont trouvé que la plupart des tumeurs de la prostate humaine font preuve d’un remaniement chromosomique caractéristique qui combine des gènes codant des facteurs de transcription particuliers (c’est-à-dire des protéines qui aident à déclencher l’expression des gènes) avec des séquences régulatrices d’un autre gène. À cause de cette fusion, les gènes de facteur de transcription sont contrôlés de façon aberrante par l’hormone androgène, causant une surexpression des facteurs de transcription dans les tumeurs de la prostate. Une plus grande application de la méthode des auteurs pourrait révéler des remaniements semblables dans d’autres tumeurs solides, par exemple dans les seins et dans le côlon.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: perspective genetique cancer prostate


Publicité

En savoir plus

Pour commander, citer l’article no 5 : “Recurrent Fusion of TMPRSS2 and ETS Transcription Factor Genes in Prostate Cancer,” par S.A. Tomlins, D.R. Rhodes, S.M. Dhanasekaran, R. Mehra, S. Varambally, X. Cao, J.E. Montie, R.B. Shah, K.J. Pienta et A.M. Chinnaiyan à l’University of Michigan Medical School à Ann Arbor (Michigan); S. Perner, X.-W. Sun, J. Tchinda, C. Lee et M.A. Rubin au Brigham and Women’s Hospital à Boston (Massachusetts); S. Perner, X.-W. Sun, J. Tchinda, C. Lee et M.A. Rubin à la Harvard Medical School à Boston (Massachusetts); R. Kuefer à l’Université d’Ulm à Ulm (Allemagne).