Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: traitement -  Sclerose en plaques -  souris - 
Le traitement de la sclérose en plaques chez les souris - Actualité médicale
Le traitement de la sclérose en plaques chez les souris

On sait que les produits de la décomposition de l’acide aminé tryptophane bloquent des réactions immunitaires, et une nouvelle étude montre que les produits de cette décomposition, associés à l’enzyme IDO, peuvent traiter la paralysie dans une forme de sclérose en plaques chez les souris.

Publicité

Cette condition auto-immunitaire est causée par des dommages à la couche de protection des fibres nerveuses dans le système nerveux central et mène à la débilité, à l’engourdissement, à une perte de coordination musculaire et à des problèmes de vision et de parole. Les chercheurs annoncent aussi que les souris paralysées se sont guéries après avoir mangé un dérivé synthétique de produits qui se forment naturellement lorsque l’enzyme IDO contrôle la décomposition du tryptophane. Cette étude suggère que les métabolites du tryptophane pourraient être utiles pour traiter la sclérose en plaques et d’autres conditions autoimmunitaires. Les métabolites du tryptophane de la voie IDO, autant naturels que synthétiques, semblent bloquer la prolifération et l’activation des cellules immunitaires qui, pense-t-on, causent l’inflammation et la pathologie du système nerveux responsables de la sclérose en plaques chez les souris, d’après les auteurs.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: traitement Sclerose en plaques souris


Publicité

En savoir plus

Pour commander, citer l’article no 14 : “Treatment of Autoimmune Neuroinflammation with a Synthetic Tryptophan Metabolite,” par M. Platten, P.P. Ho, S. Youssef, P. Fontoura, H. Garren, E.M. Hur, R. Gupta, L.Y. Lee, B.A. Kidd, W.H. Robinson, R.A. Sobel et L. Steinman à la Stanford University à Stanford (Californie); M. Platten à l’Université de Tübingen à Tübingen (Allemagne); P. Fontoura à la New University of Lisbon à Lisbonne (Portugal); H. Garren à Bayhill Therapeutics, Inc. à Palo Alto (Californie); B.A. Kidd et W.H. Robinson à Veterans Affairs Health System à Palo Alto (Californie); M.L. Shelley à Angiogen Pharmaceuticals Pty, Ltd. à Sydney (Australie).




: Sur le même thème...