Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: cerveau -  humain -  irrationnel - 
Le cerveau humain irrationnel  - Actualité médicale
Le cerveau humain irrationnel

Si quelqu’un vous offrait 50 dollars, préféreriez-vous retenir en retenir 20 ou en perdre 30? Une nouvelle étude place certaines décisions irrationnelles (par exemple le choix de la première option parce que l’acte de « retenir » est préférable à l’acte de « perdre ») dans une région du cerveau liée à l’émotion.

Publicité

L’étude place aussi les décisions rationnelles (par exemple la réalisation qu’il n’y a pas de différence entre les deux choix) dans une différente région du cerveau. Benedetto De Martino et ses collègues au Royaume-Uni ont étudié le « framing effect », un effet de façonnement, où la présentation d’une option dans une lumière positive ou négative peut avoir un impact sur la décision prise. Des théories concernant la prise de décisions économiques ont généralement pris pour acquis que les êtres humains sont rationnels et qu’ils seraient donc imperméables au framing effect. Les auteurs ont mené une étude d’imagerie encéphalique sur des bénévoles à qui l’on a présenté le même choix – que faire avec une somme d’argent – dans deux contextes différents. Les bénévoles qui étaient plus susceptibles au framing effect ont démontré plus d’activité dans l’amygdale, une région du cerveau liée à l’apprentissage et à l’émotion. Les auteurs annoncent également qu’ils ont pu prédire quels bénévoles sont les plus immuns à cet effet – et peut-être aussi les plus rationnels – étant donné la plus grande activité dans une autre région, le cortex préfrontal latéral et orbital.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: cerveau humain irrationnel


Publicité

En savoir plus

Pour commander, citer l’article no 17 : “Frames, Biases, and Rational Decision-Making in the Human Brain,” par B. De Martino, D. Kumaran, B. Seymour et R.J. Doland au University College London à Londres (Royaume-Uni).