Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: cognition -  genetique -  singes -  etres -  humains - 
Un lien de cognition génétique entre les singes et les êtres humains - Actualité médicale
Un lien de cognition génétique entre les singes et les êtres humains

Les êtres humains et les singes partagent une protéine qui pourrait être d’une grande importance à la fonction cognitive, annonce-t-on dans une nouvelle étude.

Publicité

La duplication génique extrême est une source importante de nouveautés évolutionnaires, et Magdalena C. Popesco et ses collègues ont parcouru les génomes des lignées d’êtres humains et de singes à la recherche de gènes ayant une variation importante dans le nombre de copies. Ils ont trouvé que l’amplification la plus frappante, spécifique aux lignées humaines, était due à un gène inconnu, MGC8902. De plus, le plus les singes étaient apparentés aux êtres humains, le plus souvent cette copie génétique paraissait. On prédit que MGC8902 code plusieurs copies d’un domaine protéinique, surnommé DUF1220, dont la fonction est inconnue. Par contre, les chercheurs savent que les domaines DUF1220 sont abondants dans le néopallium – la région du cerveau des mammifères qui est impliquée dans le raisonnement supérieur, y compris la pensée consciente et le langage chez les êtres humains – et dans certains sous-ensembles de neurones. Ainsi, les auteurs proposent que le DUF1220 pourrait jouer un rôle dans la fonction cognitive supérieure.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: cognition genetique singes etres humains


Publicité

En savoir plus

Pour commander, citer l’article no 20 : “Human Lineage-Specific Hyperamplification, Selection, and Neuronal Expression of DUP1220 Domains,” par M.C. Popesco, E.J. MacLaren, J. Hopkins, L. Dumas, M. Cox, L. Meltesen, L. McGavran et J.M. Sikela à la University of Colorado at Denver à Aurora (Colorado) et au Health Sciences Center à Aurora (Colorado); G.J. Wyckoff à la University of Missouri à Kansas City (Missouri); E.J. MacLaren au Wellcome Trust Sanger Institute à Hinxton (Royaume-Uni).




: Sur le même thème...