Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: cancer -  point -  vue -  genes - 
Le cancer, du point de vue des gènes  - Actualité médicale
Le cancer, du point de vue des gènes

Une équipe de chercheurs a terminé le premier séquençage à grande échelle de plus de 13 000 gènes codant des protéines dans le cancer du sein et le cancer colorectal, fournissant une perspective unique des mutations liées au cancer et offrant de nouvelles cibles diagnostics et thérapeutiques.

Publicité

L’analyse de Tobias Sjöblom et ses collègues a révélé 189 gènes « candidats » au cancer – dont plusieurs n’avaient jamais été liés au cancer – qui sont mutés à une fréquence élevée dans les tumeurs du cancer du sein et du cancer colorectal. Les gènes codent des protéines impliquées dans l’adhésion cellulaire, la transduction de signaux et la régulation transcriptionnelle. Le cancer du sein et le cancer colorectal font preuve de mutations différentes, ce qui suggère l’existence de carcinogènes spécifiques aux organes. Il existe aussi des différences importantes dans le groupe de gènes mutés dans les deux types de tumeur, et même entre des tumeurs individuelles formées à partir des mêmes tissus. Les informations fournies par cette étude pourront aider dans la création de plus grands projets de séquençage du « génome du cancer » qui sont maintenant en voie de développement, d’après les chercheurs.

Article écrit le 0000-00-00 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: cancer point vue genes


Publicité

En savoir plus

Pour commander, citer l’article no 20 : “The Consensus Coding Sequences of Human Breast and Colorectal Cancers,” par T. Sjöblom, S. Jones, L.D. Wood, D.W. Parsons, J. Tin, T. Barber, D. Mandelker, R.J. Leary, J. Ptak, N. Silliman, S. Szabo, N. Papadopoulos, B. Vogelstein, K.W. Kinzler, V.E. Velculescu et B.H. Park au John Hopkins Kimmel Cancer Center à Baltimore (Maryland); P. Buckhaults, C. Farrell et P. Meeh à la University of South Carolina School of Medicine à Columbia (Caroline-du-Sud); S.D. Markowitz, J. Willis et D. Dawson à la Case Western Reserve University à Cleveland (Ohio); S.D. Markowitz, J. WIllis et D. Dawson aux University Hospitals of Cleveland à Cleveland (Ohio); J.K.V. Willson et A.F. Gazdar au University of Texas Southwestern Medical Center à Dallas (Texas); J. Hartigan à la Agencourt Bioscience Corporation à Beverly (Massachusetts); L. Wu et C. Liu à SoftGenetics LLC à State College (Pennsylvanie); G. Parmigiani aux Johns Hopkins Medical Institutions à Baltimore (Maryland); K.E. Bachman à la University of Maryland School of Medicine à Baltimore (Maryland).