Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-09-16
Actualité médicale

Tags: Capacite adaptative -  serpents -  tigres -  acquis -  genetique - 
Capacité adaptative des serpents tigres : l'acquis aussi serait déterminé génétiquement. - Actualité médicale
Capacité adaptative des serpents tigres : l'acquis aussi serait déterminé génétiquement.

Quelle est la part de la génétique et quel est l'impact de l'environnement sur la capacité d'adaptation d'un organisme vivant ? Dans un article publié dans Nature le 16 septembre, un groupe du CNRS, dirigé par Xavier Bonnet [1] montre que chez le serpent tigre, animal doué d'une grande plasticité phénotypique, la taille des mâchoires est capable de varier considérablement en fonction de la taille des proies présentées à l'animal, mais dans les limites de la détermination génétique.

Publicité

Quelle est la part de la génétique et quel est l'impact de l'environnement sur la capacité d'adaptation d'un organisme vivant ? Dans un article publié dans Nature le 16 septembre, un groupe du CNRS, dirigé par Xavier Bonnet [1] montre que chez le serpent tigre, animal doué d'une grande plasticité phénotypique, la taille des mâchoires est capable de varier considérablement en fonction de la taille des proies présentées à l'animal, mais dans les limites de la détermination génétique. C'est une démonstration à la fois de l'importance du déterminisme génétique et du rôle essentiel de l'environnement sur le développement adaptatif. Les auteurs insistent sur l'inadéquation de modèles simplistes qui séparent les processus de développement adaptatif en inné et acquis.


Le postulat selon lequel les gènes déterminent les individus est largement répandu. La réalité est beaucoup plus complexe. L'une des théories centrales de la biologie évolutive est qu'à partir d'un patrimoine génétique donné, les organismes ont différentes options de développement. Par exemple, à partir de la naissance, les taux de croissance peuvent varier en fonction de l'environnement afin de permettre à l'adulte d'avoir la taille optimale dans son milieu naturel. Les gammes de variations possibles à partir d'un génome donné constituent la plasticité phénotypique. Cette plasticité phénotypique serait elle-même codée par des gènes et pourrait avoir une valeur adaptative, donc représenter un avantage sélectif.



Il existe très peu d'études ayant permis de mettre en évidence la valeur adaptative de la plasticité phénotypique. Les serpents sont de très bons modèles pour cela. En effet, ils sont extrêmement «plastiques», c'est-à-dire qu'ils présentent d'importantes variations phénotypiques (longueur, taille des mâchoires, nombre de vertèbres, comportement défensif…) en fonction du milieu. Cette souplesse qui peut être physiologique, comportementale ou associée au développement présente une gamme de variations très étendue. On peut ainsi imposer à ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2004-09-16 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Capacite adaptative serpents tigres acquis genetique


Publicité

En savoir plus