Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-10-26
Actualité médicale

Tags: etude -  test -  depistage -  VPH -  superieur -  test -  Pap -  detecter -  cancer -  col -  uterus - 
Étude : le test de dépistage du VPH est supérieur au test de Pap pour détecter le cancer du col de l'utérus  - Actualité médicale
Étude : le test de dépistage du VPH est supérieur au test de Pap pour détecter le cancer du col de l'utérus

Une importante étude épidémiologique indique que le test de Pap classique est beaucoup moins précis que le test de dépistage de l’ADN du VPH.

Publicité

Une nouvelle étude dirigée par les chercheurs de l’Université McGill indique que le test de dépistage du virus du papillome humain (VPH) est beaucoup plus précis que le test de Pap classique pour détecter le cancer du col de l’utérus. La première phase de l’Essai canadien de dépistage du cancer du col de l’utérus (Canadian Cervical Cancer Screening Trial - CCCaST) dirigé par le Dr Eduardo Franco, directeur de la Division d’épidémiologie du cancer de la Faculté de médecine de l’Université McGill, a conclu que l’aptitude du test de dépistage du VPH à détecter avec précision les lésions précancéreuses sans générer de faux résultats négatifs était de l’ordre de 94,6 % par rapport à 55,4 % pour le test de Pap.

Les résultats de l’essai sont publiés dans le numéro du 18 octobre de The New England Journal of Medicine. L’auteure principale de cet essai, ancienne étudiante au doctorat du Dr Franco à l’Université McGill, la Dre Marie-Hélène Mayrand du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), qui a travaillé en collaboration avec des collègues de l’Université McGill, de l’Université de Montréal, du Newfoundland and Labrador Public Health Laboratory et de l’Université McMaster.

L’essai CCCaST est le premier essai contrôlé randomisé en Amérique du Nord portant sur le test de dépistage du VPH comme test unique pour dépister le cancer du col de l’utérus. La première phase de l’essai a été menée auprès de 10 154 femmes âgées de 30 à 69 ans à Montréal (Québec) et à Saint-Jean (Terre-Neuve) de 2002 à 2005. L’étude a été financée par une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

L’étude a conclu que bien que la sensibilité du test de dépistage du VPH était près de 40 % supérieure à celle du test de Pap, le ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2007-10-26 par Mark Shainblum
Source: Service des affaires universitaires et des médias - Université McGill Accéder à la source

Mots clés: etude test depistage VPH superieur test Pap detecter cancer col uterus


Publicité

En savoir plus