Publicité
Accueil > Droit et Santé > Déontologie, Ethique médicale
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-11-05
Droit et Santé

Tags:
L'INTERVIEW DU MOIS: OLIVIER JARDE -
L'INTERVIEW DU MOIS: OLIVIER JARDE - "La médecine légale doit absolument être intégrée dans des structures hospitalières ..."

La médecine légale est devenue au fil des ans un outil particulièrement performant au service de la justice. Enfin, pas partout. Grâce à un rapport remis le 12 décembre à Jean Pierre Raffarin premier ministre par Olivier Jardé, député de la Somme et lui-même médecin légiste, un état des lieux va permettre - du moins faut-il l'espérer- d'harmoniser la pratique de la médecine légale en France.

Publicité

La lecture de ce rapport est très instructive et en quelques phrases déjà il est possible d'observer que la médecine légale est de certains points de vue un véritable capharnaüm. Olivier Jardé, le rapporteur de ce document ne s'en cache pas. Il a accepté de répondre aux questions du JAC malgré un emploi du temps dément. En effet, député suppléant de Gilles de Robien, il siège à l'Assemblée nationale depuis le 19 juillet 2002. Il est aussi adjoint au maire de Remiencourt dans la Somme, conseiller général du département de la Somme, médecin, agrégé de chirurgie orthopédique, agrégé de droit de la santé, expert agréé auprès de la Cour de cassation, membre du Conseil national des universités...

Comment avez-vous procédé pour établir un état des lieux?

Nous avons auditionné l'ensemble des CHU de France, Paris et Dom-Tom exceptés. Mais nous ne nous sommes pas bornés au versant médical seul. Nous avons aussi auditionné des magistrats, des directeurs d'établissements de façon à obtenir une image aussi fidèle que possible.

Pourquoi Paris et les Dom-Tom n'ont-ils pas fait partie de vos investigations?

Eh bien c'est très simple: Paris est le fief du Préfet de police et l'Institut médico-légal de la capitale est sous sa responsabilité. Ce qui est un peu curieux d'ailleurs de voir la médecine et la justice dans ce cas précis sous la houlette du ministère de l'Intérieur. Bref, c' était un choix délibéré de ne pas interférer dans ce domaine puisqu'il s'agissait là d'un choix politique. Quant aux Dom-Tom, c'était surtout pour une question de distances.

Finalement, qu'avez vous découvert de plus ?

Nous sommes conscients, avec mes collègues du groupe de travail, que ce rapport, sans être parfait, représente tout de même une bonne approche de la médecine légale actuelle en France. Il n'y a certes pas de cadre institutionnel ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2007-11-05 par Jo Laengy
Source: http://www.jac.cerdacc.uha.fr/jac - Copyright: Cerdacc - La reproduction ou l'utilisation sous quelque forme que ce soit de nos articles ou informations est autorisée sous réserve de faire figurer leur origine.Accéder à la source


Publicité

En savoir plus