Publicité
Accueil > Droit et Santé > Déontologie, Ethique médicale
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-11-06
Droit et Santé

Tags:
CELLULES D'URGENCE MEDICO-PSYCHOLOGIQUES :
CELLULES D'URGENCE MEDICO-PSYCHOLOGIQUES : "COMMENT PRENDRE EN CHARGE LA VIOLENCE...?

Un séminaire de trois journées a réuni les 10, 11 et 12 mai au Centre hospitalier Louis Pasteur à Colmar une trentaine de médecins psychiatres, urgentistes, du travail et cadres infirmiers du secteur autour d'un thème d'actualité: comment prendre en charge la violence? Une formation initiée par M. Muller directeur adjoint de l'hôpital Pasteur et organisée par Souad Hariki, psychologue et coordinatrice de la CUMP 68 ( Cellule d'urgence médico-psychologique du Haut-Rhin).

Publicité

On le sait. Le phénomène de la violence n'est pas seulement lié à la voie publique. Il atteint toutes les activités humaines et parmi elles, la violence est en constante augmentation au sein des services d'urgence et hospitaliers en général. Afin de pouvoir répondre à celle-ci, la formation du personnel sur ce sujet est devenue indispensable. C'est pourquoi la direction du centre hospitalier Louis Pasteur de Colmar a initié un séminaire sur ce thème. Afin de sensibiliser les personnels potentiellement au contact avec la violence, que celle-ci soit externe ou interne à l'établissement. C'est aussi ce que M. Germain, directeur des relations humaines du CH Pasteur a précisé lors de l'accueil des participants.

Durant trois journées, il a été question de violence. Depuis la définition théorique jusqu' au passage à l'acte, suivi des conséquences. Avec en corollaire des mises en situation pour les stagiaires lors de différents ateliers. Pour animer ces trois journées, toute une brochette de spécialistes était "sur le pont". Souad Hariki bien sûr, Richard Hellbrunn, psychologue psychanalyste, les docteurs Jean-Patrick Gandelet, Marc Passamar, Bernard Vilamot, tous deux du CH Bon Sauveur d'Albi, le professeur François Lebigot, psychiatre et théoricien du débriefing, Mme. Michèle Vitry psychanalyste et psychologue qui ont abordé de façon claire et circonstanciée tous les aspects du problème.

Etayées par des films vidéo et de nombreux exemples, les différentes interventions ont permis aux stagiaires de mieux cerner les origines comme les développements de la violence, cette dernière n'étant pas seulement physique mais pouvant se traduire par une violence morale tout aussi destructrice et dévastatrice.

Aussi, les trois journées étaient-elles chacune placées sous un titre différent: comprendre ce qui se passe avant et pendant l'agression, comprendre ce qui se passe après l'agression et enfin, mise en situation et entrainement. Bien entendu, le tout enrobé ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-11-06 par Jo Laengy
Source: http://www.jac.cerdacc.uha.fr/jac - Copyright: Cerdacc - La reproduction ou l'utilisation sous quelque forme que ce soit de nos articles ou informations est autorisée sous réserve de faire figurer leur origine.Accéder à la source


Publicité

En savoir plus