Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-11-26
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
Rapport joel Menard - Plan ALzheimer 2008-2012 - Politique de Santé - Santé publique
Rapport joel Menard - Plan ALzheimer 2008-2012

Près de 350 000 personnes bénéficient d’une prise en charge pour affection de longue durée (ALD 25) de type maladie d’Alzheimer et maladies apparentées. Etroitement liée au vieillissement de la population et à l'allongement de la durée moyenne de vie, cette affection devrait continuer à progresser dans les prochaines années. Ces chiffres font de la maladie d'Alzheimer et des troubles apparentés un enjeu majeur de santé publique. Celui-ci commence à être mieux pris en compte avec le lancement de deux plans d'action en 2001 et en 2004. Mais le défi à relever – en matière de recherche médicale, de prise en charge des malades et d'accompagnement des familles – nécessite des moyens à la hauteur des enjeux. Présenté au début du mois de novembre 2007, le plan Alzheimer 2008-2012 traduit cette mobilisation des pouvoirs publics et des acteurs sanitaires et sociaux, en proposant des mesures et des moyens supplémentaires et innovants.

Publicité

La commission chargée de la préparation du plan

Le chef de l'Etat a confié à une commission présidée par le professeur Joël Ménard, ancien directeur général de la santé, le soin d'élaborer les propositions qui ont servi de base au plan Alzheimer 2008-2012.

Cette commission comprenait dix membres choisis pour leur connaissance du dossier et leur rôle dans la prise en charge de la maladie. Elle s'est appuyée sur le travail de huit groupes d'experts consacrés chacun à un thème spécifique :

- accompagnement des malades et de leur famille, approches médico-sociales,

- organisation de la continuité de la prise en charge médicale,

- neuropsychologie, neuro-imagerie, génétique, psychiatrie,

- recherches physiopathologiques,

- pharmacologie, thérapeutique, relations avec les industriels,

- éthique et communication, nouvelles formations,

- économie, financement et prospective,

- comparaisons internationales


LES PROPOSITIONS DE RECOMMANDATIONS POUR UN PLAN ALZHEIMER

I. LA PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE D'ALZHEIMER EST LE COEUR DE L'ACTION

R1. Respecter au plus près les capacités de décision dont dispose la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

R2. Développer des lieux où mener et capitaliser la réflexion éthique et mieux articuler la réflexion éthique et la pratique de terrain

II. FOURNIR UN EFFORT SANS PRECEDENT SUR LA RECHERCHE

R3. Impulser une approche coordonnée de la recherche scientifique française sur la Maladie d'Alzheimer d'amplitude et de qualité similaires à ce qui est fait avec succès dans la lutte contre le Sida, mais sans création d'Agence.

R4. Attirer rapidement de jeunes scientifiques médecins, pharmaciens et vétérinaires vers des techniques de recherche et des thèmes nouveaux autour de la Maladie d'Alzheimer, avec l'appui des meilleures équipes de recherche sur la maladie.

R5. Elargir l'approche multidisciplinaire indispensable à la recherche française sur la Maladie d'Alzheimer.

R6. Favoriser le développement des techniques de traitement des données de l'imagerie médicale

R7. Remettre immédiatement la recherche française ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-11-26 par auteur
Source: Ministère de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire le rapport...