Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-11-27
Actualité médicale

Tags: cellules -  issues -  peau -  modifiees -  ressembler -  cellules souches -  embryonnaires - 
Des cellules issues de la peau modifiées pour ressembler aux cellules souches embryonnaires - Actualité médicale
Des cellules issues de la peau modifiées pour ressembler aux cellules souches embryonnaires

En introduisant quatre gènes dans des cellules humaines de fibroblastes, constituant le tissu conjonctif dans l’organisme, des chercheurs ont pu les reprogrammer et leur conférer de nombreuses caractéristiques des cellules souches embryonnaires.

Publicité

Il faudra plus de recherches pour déterminer dans quelle mesure ces cellules sont proches des cellules souches embryonnaires mais cette méthode devrait déjà servir à développer des modèles de maladie et de nouveaux médicaments. Des travaux antérieurs ont montré qu’une poignée de facteurs de transcription, ces protéines qui aident à activer ou à réprimer l’expression des gènes, pouvaient reprogrammer des fibroblastes de souris vers un état pluripotent dans lequel les cellules ont le potentiel de devenir n’importe quelle cellule. Junying Yu et ses collègues ont analysé divers gènes humains connus pour intervenir dans l’établissement ou le maintien de la pluripotence et dont l’expression est renforcée dans les cellules embryonnaires. Procédant par élimination, ils ont pu identifier quatre gènes centraux, OCT4, NANOG, SOX2 et LIN28 comme probablement les plus aptes à reprogrammer les cellules humaines. Ils ont inséré ces gènes dans des cellules souches embryonnaires différenciées, des fibroblastes foetaux, ou des fibroblastes post-nataux de prépuce. Ces cellules ont alors présenté de nombreuses caractéristiques des cellules souches embryonnaires, y compris l’expression de gènes clé et de marqueurs de surface. Les auteurs ont aussi injecté ces cellules dans des souris et elles ont alors donné des tumeurs appelées tératomes. Ces derniers contenaient des cellules qui s’étaient différenciées à partir des trois principaux types de tissu de l’organisme, montrant ainsi que les cellules reprogrammées étaient effectivement pluripotentes.

Article écrit le 2007-11-27 par Copyright Journal Sciences
Source: Copyright Journal Sciences Accéder à la source

Mots clés: cellules issues peau modifiees ressembler cellules souches embryonnaires


Publicité

En savoir plus

Article n°21 : « Induced Pluripotent Stem Cell Lines Derived from Human Somatic Cells » par J. Yu, K. Smuga-Otto, J. Antosiewicz-Bourget, J.L. Frane, J.A. Thomson du Genome Center of Wisconsin à Madison, WI ; M.A. Vodyanik, K. Smuga-Otto, J. Antosiewicz-Bourget, I.I. Slukvin, J.A. Thompson, J. Yu aussi de l’Université du Wisconsin, Madison à Madison, WI ; S. Tian, J. Nie, G.A. Jonsdottir, V. Ruotti, R. Stewart du WiCell Research Institute à Madison, WI.




: Sur le même thème...