Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-12-03
Actualité médicale

Tags: pedophilie -  Fausses -  connexions -  cerveau - 
La pédophilie : Fausses connexions du cerveau ?  - Actualité médicale
La pédophilie : Fausses connexions du cerveau ?

Les IRM lient la pédophilie à des problèmes de développement du cerveau.

Publicité

Pour publication immédiate – le 28 Novembre 2007 (TORONTO) – Selon le Centre pour la Dépendance et la Sante Mentale (CAMH), la pédophilie résulterait de fausses connexions dans le cerveau. L’étude a fait usage des IRM et de techniques d’analyse sophistiquées sur ordinateur afin de comparer un groupe de pédophiles à un groupe de criminels non-sexuels. Les pédophiles présentent nettement moins de « substance blanche », responsable de la connexion entre les différentes parties du cerveau.

L’étude, publiée dans le Journal de Recherche Psychiatrique, défie l’opinion générale selon laquelle la pédophilie résulterait de traumatismes ou abus subits durant l’enfance. Cette découverte prouve comme nulle autre que la pédophilie découle en fait de problèmes dans le développement du cerveau.

Des recherches antérieures effectuées par cette équipe, ont fortement indiqué que l’élément clé permettant de comprendre la pédophilie réside dans le développement du cerveau. Les pédophiles ont un QI inferieur à la moyenne, sont trois fois plus susceptibles d’être gaucher et ont tendance à être de plus petite taille que les non-pédophiles.

«Cette recherche n’implique pas pour autant que les pédophiles ne soient pas criminellement responsables de leurs comportements, » indique le Docteur James Cantor, Psychologue au CAMH et scientifique en tête de l’étude, «L’incapacité à choisir ses intérêts sexuels, ne signifie pas ignorer comment choisir son comportement. »

Cette découverte implique qu’une attention plus grande devrait être accordée à la manière dont le cerveau gouverne les intérêts sexuels. Une telle information permettrait de forger des stratégies empêchant le développement de la pédophilie.
127 hommes au total ont participé à l’étude ; répartis presque à égalité entre pédophiles et criminels non-sexuels.

Le Laboratoire Kurt Freund au CAMH, fondé en 1968, demeure l’un des meilleurs centres au monde en matière de recherche et de diagnostique de la pédophilie ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-12-03 par Centre for Addiction and Mental Health - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitalier
Source: "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: pedophilie Fausses connexions cerveau


Publicité

En savoir plus

The Centre for Addiction and Mental Health (CAMH) is one of the leading addiction and mental health organizations in North America and Canada's largest mental health and addiction teaching hospital. Integrating clinical care, scientific research, education, policy development and health promotion, CAMH transforms the lives of people impacted by mental health and addiction issues.
CAMH is a Pan American Health Organization/World Health Organization Collaborating Centre, and is fully affiliated with the University of Toronto.