Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-12-05
Actualité médicale

Tags: cellules -  sans-abri -  trouvent -  domicile -  temporaire -  mort - 
Les cellules sans-abri trouvent un domicile temporaire – et la mort - Actualité médicale
Les cellules sans-abri trouvent un domicile temporaire – et la mort

BOSTON, Mass. (29 nov. 2007) – Les cellules saines se suicident parfois. Dans les années 1970, des scientifiques ont révélé qu’un certain type de mort cellulaire programmée, dite apoptose, jouait un rôle majeur dans le développement. Leurs travaux furent couronnés par le Prix Nobel de Physiologie ou Médecine en 2002. A mesure que les cellules apoptotiques se dégradent, elles présentent des caractéristiques standard, dont des boursouflures irrégulières de la membrane et une fragmentation nucléaire.

Publicité

Aujourd’hui, les chercheurs de la Harvard Medical School ont dévoilé un nouveau type de mort dépourvu de ces caractéristiques. Dans l’édition du 30 novembre de Cell, ils rendent compte d’une étrange invasion intracellulaire et d’un processus de mort qu’ils appellent entose, d’après le mot grec signifiant « à l’intérieur de ».

« Nous avons observé que des cellules sans abri, libres de leurs attaches normale, se réfugier chez leurs voisines et mourir dans des compartiments appelés vacuoles, » déclare Michael Overjoltzer, chercheur post-doctoral du laboratoire de Joan Brugge.
« Nous ne savons pas exactement si l’entose a évolué pour jouer un rôle particulier ou s’il s’agit seulement d’une aberration du processus normal, » ajoute Brugge, Président du Département de Biologie Cellulaire.

Overholtzer a découvert l’entose tandis qu’il travaillait sur les cellules de sein humain formant normalement des morceaux de tissus. Lorsque ces cellules se détachent de leurs lits riches en protéines, elles meurent généralement par apoptose. Mais Overholtzer a observé qu’elles se comportaient étrangement bien avant de présenter des caractéristiques apoptotiques. En fait, bon nombre de ces cellules sans abri nichent à l’intérieur de leurs voisines.

D’autres expérimentations ont révélé que ces cellules envahissaient activement les cellules voisines. Bien que certains de ces envahisseurs - qui au départ semblent sains - quittent par la suite leurs hôtes sans les avoir lésés, la plupart meurt à l'intérieur des vacuoles.
Mais Overholtzer n’avait pas réalisé les implications de sa première observation jusqu’à ce qu’il croise le chemin de la pathologiste du Brigham and Women’s Hospital, Andrea Richardson. Elle lui apprit que la littérature scientifique était pleine de références "intracellulaires" dans le contexte du cancer.

« Même si ces structures sont décrites depuis des dizaines d’années par les pathologistes, personne n’a jamais su comment elles s’étaient formées, » affirme Brugge.

Overholtzer a mené d’autres expérimentations sur ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2007-12-05 par Harvard Medical School - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com
Source: Harvard Medical School - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: cellules sans-abri trouvent domicile temporaire mort


Publicité

En savoir plus

Le National Cancer Institute et la Breast Cancer Research Foundation soutiennent cette étude.




: Sur le même thème...