Publicité
Accueil > Actualité médicale > Psychiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-12-19
Actualité médicale

Tags: identification -  façon -  dont -  ketamine -  entrave -  connexions -  cerebrales -  deboucher -  therapies -  schizophrenie - 
L’identification de la façon dont la kétamine entrave les connexions cérébrales peut déboucher sur de nouvelles thérapies de la schizophrénie - Actualité médicale
L’identification de la façon dont la kétamine entrave les connexions cérébrales peut déboucher sur de nouvelles thérapies de la schizophrénie

Les scientifiques savent que la kétamine – communément appelée « Spécial K » - peut induire des symptômes schizophréniques chez les surconsommateurs de médicaments. La kétamine est également utilisée comme anesthésique et, plus récemment, comme antidépresseur – ce qui inquiète les chercheurs de la Faculté de Médecine de l'Université de Californie à San Diego (UCDS) qui ont découvert que la kétamine entraîne des troubles des connexions cérébrales chez les surconsommateurs de médicaments et les patients schizophrènes en provoquant une surproduction d’un radical libre toxique appelé « superoxyde ».

Publicité

Leurs conclusions, qui peuvent ouvrir la voie vers de nouveaux traitements de la schizophrénie, seront publiées dans l’édition du 7 décembre du journal Science.

Une équipe de recherche, dirigée par Laura Dugan, M.D., Larry L. Hillblom, Professeur en Gériatrie et chercheur universitaire au sein du UCSD Stein Institute for Research on Aging, a découvert un lien inattendu entre Le complexe enzymatique de la NADPH oxydase et le dysfonctionnement de certains neurones cérébraux exposés à la kétamine. On trouve généralement la NADHP oxydase dans les leucocytes qui circulent à l’extérieur du cerveau, où ils contribuent à éliminer les infections bactériennes et fongiques en produisant de la superoxyde, un composé que peut gravement léser les cellules.

« La NADPH oxydase ayant un rôle protecteur contre les infections, il a été très étonnant de constater que le complexe porte une seconde casquette - elle est également indispensable pour moduler les signaux du cerveau, » indique le premier auteur, –. Margarita Behrens, Docteur en Médecine, Service de Médecine Gériatrique, UCSD School of Medicine.

Selon Behrens, on savait déjà que la kétamine entravait le circuit inhibiteur du cortex cérébral et de l'hippocampe en bloquant le récepteur de la NMDA, une molécule présente sur la surface de la cellule qui contrôle l'activité des neurones. Mais les chercheurs de l’UCSD ont découvert que, en conséquence du blocage du récepteur, la kétamine augmentait également considérablement l'activité de la NADPH oxydase, provoquant davantage de perturbations des signaux neuronaux.

« La kétamine provoque une ‘deshinibition’ du circuit cérébral, 'déverrouille' le système et provoque une surexcitation du cerveau en réponse à un stimulus, » ajoute Behrens. « Cette surexcitation active la NADPH oxydase qui produit à son tour de la superoxyde, ce qui entraîne des changements néfastes des protéines synaptiques essentielles et affecte profondément la fonction du système nerveux. »

Il en ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-12-19 par University of California - San Diego - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.
Source: University of California - San Diego - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: identification façon dont ketamine entrave connexions cerebrales deboucher therapies schizophrenie


Publicité

En savoir plus

Additional contributors to the paper include Sameh S. Ali, Diep N. Dao, Jacinta Lucero, Grigoriy Shekhtman and Kevin L. Quick, Department of Medicine, UCSD Division of Geriatric Medicine. The research was funded in part by the Larry L. Hillblom Endowment and NARSAD.