Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-01-09
Actualité médicale

Tags: medecins -  scientifiques -  cherchent -  solutions -  problemes -  reproduction -  lies -  variations -  chromosomiques - 
Les médecins scientifiques cherchent des solutions aux problèmes de reproduction liés aux variations chromosomiques - Actualité médicale
Les médecins scientifiques cherchent des solutions aux problèmes de reproduction liés aux variations chromosomiques

Le NewYork-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center et KS&A joignent leurs forces pour mieux informer sur la maladie. Un bébé sur 500 présente une variation des chromosomes X ou Y, qui entraîne une baisse de la fertilité.

Publicité

NEW YORK — Environ un bébé mâle sur 500 à 650 naît avec un chromosome X supplémentaire, variation du code génétique dont on pensait, il y a encore quelques années, qu’il entraînait l’infertilité de tous ses porteurs. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Une conférence récemment organisée par le NewYork-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center et l’organisme de conseil KS&A s’est attachée à faire prendre conscience de cette pathologie et sur la disponibilité de nouveaux traitements pour les enfants et les adultes.

Il y a à peine 10 ans, tous les hommes nés porteurs d’un chromosome X supplémentaire – pathologie dont le symptôme le plus classique est appelé syndrôme de Klinefelter – étaient supposés infertiles. Aujourd’hui, une nouvelle étude réalisée au NewYork-Presbyterian/Weill Cornell, dirigée par le Docteur Peter Schlegel, a mis au point une approche chirurgicale pionnière – l’association d’une TESE (extraction testiculaire de sperme) et de FIV (fécondation in vitro) – qui permet à ces hommes de concevoir des enfants en bonne santé, dans 40% de ses utilisations.

Mais ce n’est que le début. « Notre service compte cinq scientifiques qui mènent une recherche sur le syndrome de Klinefelter et d'autres variations chromosomiques. Nous sommes heureux de nous joindre à KS&A pour faire prendre conscience de ces pathologie," déclare le Docteur Schlegel, président du Service d’Urologie et professeur d’urologie et de médecine reproductive au Weill Cornell Medical College, et urologue en chef au NewYork-Presbyterian/Weill Cornell.

KS&A a remis au Docteur Schlegel un “Prix récompensant l’ensemble de sa carrière” lors de sa dernière assemblée pour rendre hommage à ses avancées dans le domaine du traitement de l’infertilité – qui réécrivent l’histoire du syndrome de Klinefelter.

« Notre recherche actuelle en laboratoire se concentre sur l'identification du mécanisme par lequel la présence d'un chromosome X supplémentaire affecte la production de sperme et la ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-01-09 par NewYork-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - In
Source: NewYork-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

NewYork-Presbyterian Hospital/Weill Cornell Medical Center, located in New York City, is one of the leading academic medical centers in the world, comprising the teaching hospital NewYork-Presbyterian and Weill Cornell Medical College, the medical school of Cornell University. NewYork-Presbyterian/Weill Cornell provides state-of-the-art inpatient, ambulatory and preventive care in all areas of medicine, and is committed to excellence in patient care, education, research and community service. Weill Cornell physician-scientists have been responsible for many medical advances—from the development of the Pap test for cervical cancer to the synthesis of penicillin, the first successful embryo-biopsy pregnancy and birth in the U.S., the first clinical trial for gene therapy for Parkinson's disease, the first indication of bone marrow's critical role in tumor growth, and, most recently, the world's first successful use of deep brain stimulation to treat a minimally-conscious brain-injured patient. NewYork-Presbyterian, which is ranked sixth on the U.S.News & World Report list of top hospitals, also comprises NewYork-Presbyterian Hospital/Columbia University Medical Center, Morgan Stanley Children's Hospital of NewYork-Presbyterian, NewYork-Presbyterian Hospital/Westchester Division and NewYork-Presbyterian Hospital/The Allen Pavilion. Weill Cornell Medical College is the first U.S. medical college to offer a medical degree overseas and maintains a strong global presence in Austria, Brazil, Haiti, Tanzania, Turkey and Qatar. For more information, visit www.nyp.org and www.med.cornell.edu.




: Sur le même thème...