Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-01-10
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  McGill -  annoncent -  percee -  detection -  malaria - 
Les chercheurs de McGill annoncent une percée majeure concernant la détection rapide de la malaria - Actualité médicale
Les chercheurs de McGill annoncent une percée majeure concernant la détection rapide de la malaria

La technique du Laser Optique éliminerait le besoin de lames, de maculage et de microscopes.

Publicité

Selon une étude publiée dans le Biophysical Journal, une équipe de recherche menée par le Dr. Paul Wiseman au Départment de la Physique et de la Chimie à McGill University, a développé une technique radicalement nouvelle faisant usage de lasers et des effets d’optique non linéaire afin de dépister l’infection de la malaria dans le sang humain. Les chercheurs expliquent que cette nouvelle technique assurerait un dépistage simple, rapide et de loin moins laborieux du parasite de la malaria dans les échantillons de sang.

La malaria est une maladie infectieuse transmise par des vecteurs propagés par les parasites du genre Plasmodium. Plutôt commun dans les régions tropicales et sous-tropicales, c’est un fléau global qui fait de 350 à 500 million de nouvelles victimes – dont un à trois millions décèdent – annuellement. La plupart des décès se concentrent en Afrique subsaharienne, où les ressources et le personnel compétent actuellement nécessaires afin de diagnostiquer la maladie de manière précise, se réduisent au minimum.

Les techniques de dépistage actuelles ont besoin de techniciens formés afin de maculer les lames, déceler la signature ADN du parasite sous le microscope, puis compter manuellement toutes les cellules infectées visibles, un processus laborieux qui dépend du savoir-faire et de la disponibilité d’analystes formés. Par opposition, la nouvelle technique proposée s’appuie sur un effet optique bien connu appelé Génération de Troisième Harmonique (THG), à travers laquelle l’hémozoïne – une substance cristalline secrétée par le parasite – brille en bleu une fois irradiée par un laser infrarouge.

“Les personnes qui s’y connaissent en musique savent ce que sont les harmoniques acoustiques,” indiqua Dr. Wiseman. "Il existe une fréquence de base du son puis des multiples de cette fréquence. Les effets d’optique non linéaire sont similaires : si vous faites passer un rayon laser intense d’une ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-01-10 par McGill University - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com
Source: McGill University - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: chercheurs McGill annoncent percee detection malaria


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...