Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-01-11
Actualité médicale

Tags: traitement -  problemes -  sante -  ignores -  lies -  cancer -  diagnostique -  cancer -  survie - 
Le traitement de problèmes de santé ignorés non liés au cancer après le diagnostique du cancer, prolonge la survie  - Actualité médicale
Le traitement de problèmes de santé ignorés non liés au cancer après le diagnostique du cancer, prolonge la survie

INDIANAPOLIS – D’après une étude publiée dans l’édition du 20 décembre du Journal of Clinical Oncology, être traité pour des problèmes de santé non liés au cancer tout en recevant un traitement de spécialistes pour un cancer, améliore les taux de survie au cancer.

Publicité

L’étude, dirigée par des chercheurs de l’Indiana University School of Medicine, la Regenstrief Institute et le Roudebush Veterans Administration Medical Center, est la première en son genre à observer les effets des soins primaires sur les résultats de sante chez les patients atteints d’un cancer.

Selon les auteurs de l’étude, le docteur Caroline Carney Doebbeling, M.Sc, et Laura Jones, Docteur en Médecine, être soigné par un médecin de soins primaires (un interne en médecine générale ou médecin de famille) tout en étant traité pour un cancer par un cancérologue, semble améliorer les taux de survie au cancer, probablement grâce aux soins complets délivrés dans le cadre des soins primaires. Les chercheurs ont concentre leur observation sur le cancer du poumon à cause du taux bas de survie d’une année chez les patients souffrant de ce type de cancer.

“Nous ne pouvons ignorer les maladies chroniques atteignant la plupart des patients cancéreux, vu que le traitement de ces maladies augmenterait la longévité et améliorerait la qualité de vie. Les patients souffrant d’un cancer du poumon confrontent souvent plusieurs autres problèmes de santé tels que l’hypertension, l’emphysème et autres maladies respiratoires, qui peuvent et devraient être traitées,” indiqua Dr. Carney Doebbeling, professeur assistant de médecine et de psychiatrie à l’Indiana University School of Medicine et scientifique-chercheur à la Regenstrief Institute.

“Quand les médecins pensent que leurs patients encourent un plus haut risque de mortalité, tel qu’avec le cancer du poumon, la gestion des maladies chroniques perd de son intérêt,” indique le Dr. Jones, du Roudebush VA Medical Center’s Center of Excellence on Implementing Evidence-Based Practice et est chercheur aux services de santé.

Le manque de soins primaires durant les six premiers mois suivant le diagnostique d’un cancer du poumon a eu un effet significatif sur la survie, même avec ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-01-11 par Indiana University - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com
Source: Indiana University - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: traitement problemes sante ignores lies cancer diagnostique cancer survie


Publicité

En savoir plus

The study was funded by the Veterans Health Administration.