Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pneumologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-01-17
Actualité médicale

Tags: therapie -  mortalite -  patients -  souffrant -  BPCO -  severe - 
Une nouvelle thérapie réduit la mortalité chez les patients souffrant de BPCO sévère - Actualité médicale
Une nouvelle thérapie réduit la mortalité chez les patients souffrant de BPCO sévère

Les patients souffrant de BPCO sévère peuvent retirer davantage de bénéfices d'une thérapie qui combine le salmétérol et le fluticasone (SFC) que le traitement avec le tiotropium, selon les résultats issus d'une étude multicentrique à long terme, « Recherche de Nouvelles Normes Prophylactiques dans la Réduction d'Exacerbations » (INSPIRE) qui a directement comparé les deux thérapies.

Publicité

« Bien qu'aucune différence ne fut trouvée dans le taux global des exacerbations entre les groupes thérapeutiques, les traitements SFC furent associés avec un état de santé meilleur, moins d'abandon des traitements par les patients et un taux de mortalité plus faible que celui survenant pendant la thérapeutique au tiotropium, » déclare l’auteur principal de l’étude, Dr Jadwiga Wedzicha, Médecin, de l'école médicale du collège de l'université de Londres.

C’est la première étude de grande amplitude ayant comparé directement les deux approches thérapeutiques. Les résultats seront publiés en janvier dans l'American Journal of Respiratory et Critical Care Medicine, publié par la société thoracique américaine (American Thoracic Society).

Les chercheurs ont recruté 1 323 patients souffrant de BPCO sévère et choisis aléatoirement pour recevoir un des deux traitements – soit le SFC soit le tiotropium – pendant deux ans. Les auteurs ont analysé le nombre et le type d'exacerbations, l'état de santé mesuré par le Questionnaire Respiratoire de St. George (SGRQ), la fonction pulmonaire (post-dose du volume expiratoire maximum à la seconde) et le taux d'abandon thérapeutique. L'étude a été menée en double aveugle et double placebo, et tous les patients ont subi une intensification identique du traitement avant le commencement de l'essai pour standardiser leurs conditions cliniques.

Tandis que les taux d'exacerbation entre les deux groupes de traitement étaient statistiquement indiscernables, il y avait des différences dans le traitement que les exacerbations ont exigé. Des corticostéroïdes oraux ont été utilisés plus souvent pour traiter le groupe de tiotropium, tandis que les patients sur SFC exigeaient des antibiotiques plus fréquemment.
"Cette découverte fournit la preuve indirecte que ces traitements affectent des patients apparemment semblables de différentes façons qui affectent le jugement clinique," écrit le docteur Wedzicha dans l'article. "Cette différence justifie la nouvelle étude pour déterminer les facteurs qui affectent le choix ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-01-17 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Thoracic Society - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: therapie mortalite patients souffrant BPCO severe


Publicité

En savoir plus