Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-01-24
Actualité médicale

Tags: Augmenter -  temps -  survie -  traitement -  cancer -  rein - 
Augmenter le temps de survie dans le traitement de certains cancer du rein  - Actualité médicale
Augmenter le temps de survie dans le traitement de certains cancer du rein

ROCHESTER, Minn. – Une nouvelle étude dirigée à Mayo Clinic suggère que l’ablation du rein entier des jeunes patients atteints de petites tumeurs au rein, réduirait le temps de survie en général, en comparaison avec l’opération à travers laquelle les tumeurs sont extraites, mais le rein laissé intact. L’étude sera publiée dans l’édition de février du Journal of Urology.

Publicité

La néphrectomie radicale est une opération chirurgicale visant à retirer la totalité du rein, la glande surrénale située au dessus du rein, et les nœuds lymphatiques adjacents. Au cours d’une néphrectomie partielle, seule la tumeur est retirée, épargnant les tissus rénaux normaux environnants.

“Pour les patients atteints de petites tumeurs au rein, l’ablation de l’intégralité du rein serait associé à des conséquences sur le long terme qui n’étaient pas apparues auparavant en comparaison avec l’ablation de la tumeur seule,” indique l’auteur principal de l’étude, Docteur R. Houston Thompson, urologue à Mayo Clinic occupant actuellement un poste de fellowship au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center. “Des indices récents suggèrent qu’il existe un impact graduel sur la survie basé sur un déclin de la fonction rénale générale. Donc, plus la fonction rénale décline, plus le risque de crises cardiaque et d’accidents cardiaques augmente, entrainant également une augmentation du risque de décès.”

Dans cette étude rétrospective, l’équipe de recherché a passé en revu les cas de 648 patients à Mayo Clinic qui subirent une néphrectomie radicale ou partielle pour une tumeur du rein de 4 cm ou moins. Chez les 327 patients ayant moins de 65 ans, la néphrectomie radicale fut associée de manière significative au décès suite à n’importe quel événement, en comparaison avec la néphrectomie partielle. Les taux de survie sur 10 ans atteignirent 82% chez les patients traités par néphrectomie radicale et 93% chez les patients traités par néphrectomie partielle.

“Nous savons qu’il est excellent de survivre au cancer suite à une néphrectomie partielle ou radical chez les patients atteints de ces petites tumeurs,” estime Docteur Michael Blute, urologue à Mayo Clinic et auteur principal de l’étude. “Les chirurgiens urologues doivent prendre en considération les conséquences à long terme sur la santé des patients souffrant d’une petite masse rénale ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-01-24 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Mayo Clinic - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: Augmenter temps survie traitement cancer rein


Publicité

En savoir plus