Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pneumologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2008-02-13
Actualité médicale

Tags: asthme -  grave -  serait -  forme -  differente -  maladie - 
L’asthme grave serait une forme différente de la maladie  - Actualité médicale
L’asthme grave serait une forme différente de la maladie

BETHESDA, Md. – Un projet de recherche à multi-centres destiné à examiner l’asthme grave a observé une différence physiologique clé entre les formes graves et non graves de la maladie, une conclusion qui aiderait à expliquer pourquoi les personnes atteintes d’asthme grave ne réagissent pas positivement au traitement.

Publicité

L’étude inclue dans le Severe Asthma Research Program (SARP) a observé que les personnes souffrant d’asthme grave sont plus susceptibles de présenter des signes de « piégeage de l’air » dans les poumons, une condition qui empêche l’expiration totale. L’étude observa également que ces mêmes personnes ont plus de chance d’avoir leurs voies respiratoires obstruées, même après un traitement maximal. Les résultats indiquent que les personnes atteintes d’asthme grave portent une forme différente de la maladie.

“Le SARP fut lancé afin de chercher la cause sous-jacente de l’asthme grave, vu qu’il ne réagisse pas au traitement,” expliqua Ronald Sorkness, physiologiste à l’University of Wisconsin à Madison et auteur principal de l’étude intitulée “Fonction Pulmonaire chez les Adultes atteints d’Asthme Stable mais Grave : Piégeage de l’Air et Inversion Incomplète de l’Obstruction par Bronchodilation.” La compréhension de la pathophysiologie de l’asthme grave et l’amélioration de son traitement sont les buts du SARP.

L’étude, parue en ligne dans le Journal of Applied Physiology, compara les mesures de la fonction pulmonaire de 287 personnes souffrant d’asthme grave et de 382 autres atteintes de formes bénignes et modérées (non grave) de la maladie.

Vivre avec l’asthme

Il existe beaucoup d’informations inconnues concernant l’asthme. Par exemple, les raisons pour lesquelles plus de femmes sont atteintes que d’hommes et pour lesquelles l’inversion est possible chez les enfants, ne sont toujours pas claires. Le SARP est un projet en cours ayant rassemblé des données et examiné différents aspects de la maladie, y compris le rôle joué par les gènes et les virus dans son apparition.

La plupart des cas d’asthme, 90-95%, peuvent être contrôlés par pharmacothérapie. Mais les 5-10% restants représentent les personnes souffrant de la forme grave de la maladie et ne réagissant pas positivement au traitement. Ces personnes-là sont plus susceptibles d’être atteints de crises ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-02-13 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Physiological Society - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: asthme grave serait forme differente maladie


Publicité

En savoir plus

In addition to Sorkness, the researchers were Eugene R. Bleecker, Wendy C. Moore and Stephen P. Peters (Wake Forest University, North Carolina), William W. Busse and Nizar N. Jarjour (University of Wisconsin, Madison), William J. Calhoun (University of Pittsburgh), Mario Castro (Washington University, St. Louis, Missouri), Kian Fan Chung (Imperial College, London), Douglas Curran-Everett and Sally E. Wenzel (National Jewish Medical and Research Center, Denver), Serpil C. Erzurum (Cleveland Clinic), Benjamin M. Gaston (University of Virginia, Charlottesville), Elliot Israel (Brigham & Women’s Hospital, Boston) and W. Gerald Teague (Emory University, Atlanta).