Publicité
Accueil > Actualité médicale > ORL
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-18
Actualité médicale

Tags: exposition -  radiations -  chirurgie -  sinus -  catheter -  dilatation -  ballonnet -  ‘tres -  faible’ -  sans -  risque - 
L’exposition aux radiations de la chirurgie du sinus par cathéter de dilatation à ballonnet est ‘très faible’ et sans risque  - Actualité médicale
L’exposition aux radiations de la chirurgie du sinus par cathéter de dilatation à ballonnet est ‘très faible’ et sans risque

Alexandria, VA – Une nouvelle technique de chirurgie faiblement invasive des sinus, et dont la popularité augmente fortement, expose les patients à de ‘très faibles’ doses de radiations au cours de la procédure ; un niveau considéré comme sans risque d’après une étude publiée dans l’édition de Février 2008 de la revue Otolaryngology – Head and Neck Surgery.

Publicité

Les auteurs de l’étude ont suivi 93 cas de dilatation du sinus par cathéter à ballonnet sous fluoroscopie effectuée sur une période de 10 mois, en utilisant des dosimètres afin d’enregistrer le degré d’exposition aux radiations à la fois pour le patient et le chirurgien. Les auteurs ont déterminé que la dose moyenne de radiation reçue par un patient (0.32 mSv pour le sinus et 1.02 mSv au dessus des yeux) et la moyenne du temps d’exposition (un peu plus de trois minutes et demies) étaient assez basses pour qualifier de ‘très faibles’ les niveaux d’exposition. (Par comparaison, la dose de radiation naturelle reçue chaque année est entre 2 et 4 mSv.)

De façon similaire, l’exposition du chirurgien au radiation a également été déterminée comme étant ‘très faible’.

La technologie basée sur le cathéter à ballonnet, bien qu’ayant été utilise dans un grand nombre de d’applications médicales, comme l’angioplastie à ballonnet pour les artères obstruées, s’est récemment révélée comme une méthode pour faciliter le drainage des sinus. La procédure utilise typiquement la fluoroscopie pour aider le chirurgien à visualiser le passage du sinus ciblé, tandis qu’il introduit dans la narine un fil-guide équipé d'un petit ballon. Le ballon est alors gonflé d’environ 6 millimètres – juste assez pour ouvrir le passage et ainsi soulager les congestions chroniques des patients.
Au cours des vingt dernières années, la fluoroscopie est devenue la forme la plus commune de visualisation radiographique utilisée durant les procédures faisant appel au cathéter ballonné. Avec presque 700 000 fluoroscopies effectuées chaque année, on estime que presque 5% de la population des Etats-Unis subit une fluoroscopie chaque année.

Article écrit le 2008-02-18 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Academy of Otolaryngology, Head and Neck Surgery - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: exposition radiations chirurgie sinus catheter dilatation ballonnet ‘tres faible’ sans risque


Publicité

En savoir plus

Otolaryngology – Head and Neck Surgery is the official scientific journal of the American Academy of Otolaryngology – Head and Neck Surgery (AAO-HNS). The study’s authors are Christopher A. Church, MD; Frederick A. Kuhn, MD; Janel Mikhail, RRPT; Winston C. Vaughan, MD; and Raymond L. Weiss, MD. Church, Kuhn, Vaughan, and Weiss have each disclosed that they are consultants for Acclarent, Inc., a manufacturer of a balloon catheter device.