Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pédiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-19
Actualité médicale

Tags: clignements -  yeux -  aideraient -  identifier -  enfants -  exposes -  alcool -  naissance - 
Les clignements des yeux aideraient à identifier les enfants exposés à l’alcool avant la naissance - Actualité médicale
Les clignements des yeux aideraient à identifier les enfants exposés à l’alcool avant la naissance

Les clignements des yeux aideraient à identifier les enfants exposés à l’alcool avant la naissance.

Publicité

- Tous les enfants exposés avant la naissance à l’alcool ne présentent pas des anormalités faciales distinctives habituellement liées à l’embryo-foetopathie alcoolique (EFA).

- De nouvelles conclusions indiquent que des déficiences du conditionnement du clignement de l’œil (EBC) contribueraient à identifier les enfants probablement atteints d’EFA.

- L’EBC indiquerait également les enfants exposés à l’alcool et auxquels manquent certaines caractéristiques distinctives de l’EFA.

Alors que les enfants souffrant d’embryo-foeropathie alcoolique (EFA) possèdent des anormalités crâniofaciales identifiables, ceux atteints de troubles neuro-développementaux liés à l’alcool (ARND) présentent des handicaps cognitifs significatifs sans anomalies faciales. Une nouvelle étude importante a découvert qu’une déficience du conditionnement du clignement de l’œil (EBC) identifierait les enfants probablement atteints d’EFA, ainsi que les enfants exposés à l’alcool et auxquels manquent certaines caractéristiques distinctives de l’EFA.

Les résultats sont publiés dans l’édition de février de Alcoholism: Clinical & Experimental Research.

“Le conditionnement du clignement de l’œil (EBC) est un paradigme Pavlovien impliquant le jumelage temporel d’un stimulus conditionné, tel que la sonorité, avec un stimulus inconditionné, tel qu’une bouffée d’air ,” expliqua Sandra W. Jacobson, professeur au département de psychiatrie et de neurosciences comportementales à la School of Medicine de Wayne State University, et auteur principal de l’étude. “Les études des animaux ont révélé que la consommation massive d’alcool durant la grossesse endommage l’EBC. Nous voulions nous assurer s’il est possible d’utiliser le paradigme de l’EBC en vue d’identifier des déficiences sous-corticales ou sous-jacentes aboutissant de l’exposition des enfants à l’alcool avant la naissance.”

“Cette étude-ci fournit la première documentation indiquant clairement un lien avec l’EFA vu le grand nombre d’échantillons, le suivi prospectif des enfants dès la naissance, et la mesure minutieuse de l’exposition à l’alcool et à d’autres drogues avant la naissance,” estima Lynn T. Singer, Deputy Provost et vice-président des programmes ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-02-19 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Alcoholism: Clinical & Experimental Research - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: clignements yeux aideraient identifier enfants exposes alcool naissance


Publicité

En savoir plus

Alcoholism: Clinical & Experimental Research (ACER) is the official journal of the Research Society on Alcoholism and the International Society for Biomedical Research on Alcoholism. Co-authors of the ACER paper, “Impaired Eyeblink Conditioning in Children with Fetal Alcohol Syndrome,” were: Mark E. Stanton of the Department of Psychology at the University of Delaware; Christopher D. Molteno and Nathaniel Khaole of the Department of Psychiatry at the University of Cape Town Faculty of Health Sciences, South Africa; Matthew J. Burden and Douglas S. Fuller of the Department of Psychiatry and Behavioral Neurosciences at Wayne State University School of Medicine; H. Eugene Hoyme of the Department of Pediatrics at Stanford University; Luther K. Robinson of the Department of Pediatrics at the State University of New York School of Medicine and Biomedical Sciences; and Joseph L. Jacobson of the Department of Psychiatry and Behavioral Neurosciences, and the Department of Obstetrics and Gynecology, at Wayne State University School of Medicine. The study was funded by the National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, the National Institutes of Health Office of Research on Minority Health, the Foundation for Alcohol Related Research, Cape Town, South Africa, and the Joseph Young, Sr., Fund from the State of Michigan.