Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pneumologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-19
Actualité médicale

Tags: etude -  rongeurs -  revele -  consommation -  alcool -  chronique -  aboutirait -  pneumonie -  grave -  chirurgie - 
Une étude sur les rongeurs révèle que la consommation d’alcool chronique aboutirait à une pneumonie grave après une chirurgie  - Actualité médicale
Une étude sur les rongeurs révèle que la consommation d’alcool chronique aboutirait à une pneumonie grave après une chirurgie

Une étude sur les rongeurs révèle que la consommation d’alcool chronique aboutirait à une pneumonie grave après une chirurgie.

Publicité

- La consommation excessive d’alcool endommagerait les fonctions immunitaires après une chirurgie.

- Une nouvelle étude portant sur des rongeurs a observé que la consommation chronique d’alcool peut aboutir à une forme sévère de pneumonie suite à une chirurgie.

- Les auteurs de l’étude recommandent que les patients, en vue de la chirurgie, contrôlent leurs habitudes de consommation, et qu’ils soient très honnêtes avec leurs médecins concernant leurs habitudes de consommation d’alcool, avant la chirurgie.

Les personnes qui boivent font souvent face à des problèmes de fonction immunitaire après une chirurgie. Par exemple, les patients qui consomment de l’alcool sur le long terme ont de 2 à 5 fois plus de chance de faire face à des complications infectieuses postopératoires. Une nouvelle étude portant sur des rongeurs a observé que la consommation chronique – dans ce cas, l’équivalent de la consommation d’alcool prolongée et modérée – peut aboutir à une forme plus sévère de pneumonie après une chirurgie.

Les résultats sont publiés dans l’édition de février d’Alcoholism: Clinical & Experimental Research.

La chirurgie peut être soit planifiée, soit résulter d’un accident, indiqua Claudia Spies, directrice assistante médicale du département d’anesthésie et de médecine de soins intensifs à l’University Hospital Charité, Universitaetsmedizin Berlin. Dans les deux cas, des complications peuvent survenir suite à une consommation d’alcool antérieure.

“Un taux considérablement élevé de complications se développerait chez les patients qui consomment des taux d’alcool moins qu’excessifs,” expliqua Spies. “Près de 20% de la population adulte admise à un centre hospitalier boit 3 bières ou 2 verres de vin quotidiennement pendant une longue période. Ces patients peuvent présenter un taux élevé de pneumonie après une chirurgie, de cardiomyopathie ou maladie du muscle cardiaque, de confusion postopératoire et une augmentation significative du saignement. En outre, 50% des patients introduits ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-02-19 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Alcoholism: Clinical & Experimental Research - Accéder à la source

Mots clés: etude rongeurs revele consommation alcool chronique aboutirait pneumonie grave chirurgie


Publicité

En savoir plus

Alcoholism: Clinical & Experimental Research (ACER) est la revue officielle de la Research Society on Alcoholism et de l’International Society for Biomedical Research on Alcoholism. Les co-auteurs de la recherche parue dans ACER, “Effects of Ethanol on Cytokine Production after Surgery in a Murine Model of Gram-Negative Pneumonia,” sont: Nadine Lanzke, Uwe Schlichting, Steffen Muehlbauer, Carlotta Pipolo, Moritz von Mettenheim, Anett Lehmann, et Michael Sander du Department of Anesthesiology and Intensive Care Medicine à la Charité Universitaetsmedizin Berlin; Lars Morawietz du Department of Pathology à la Charité Universitaetsmedizin Berlin; et Herbert Nattermann de la Robert Koch Institute au Centre for Biological Safety 2, Berlin. L’étude fut financée par la German Research Society.