Publicité
Accueil > Actualité médicale > Odonto-Stomatologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-21
Actualité médicale

Tags: Cannabis -  facteur -  risque -  maladie -  gingivale -  jeunes - 
Le Cannabis: facteur de risque de la maladie gingivale chez les jeunes  - Actualité médicale
Le Cannabis: facteur de risque de la maladie gingivale chez les jeunes

CHAPEL HILL – Selon une nouvelle recherche, les jeunes gens gros fumeurs de cannabis pourraient s’exposer au risque de la maladie périodontale.

Publicité

L’étude, publiée dans l’édition du 6 février du Journal of the American Medical Association, est considérée la première à chercher si le fait de fumer une autre substance que le tabac – dans ce cas, la marijuana plus que tout autre produit du cannabis – représenterait ou pas un facteur de risque de la maladie gingivale.

Apres avoir contrôlé le tabagisme, le sexe, le statut socio-économique et les visites non fréquentes chez le dentiste chez 1/3 des patients, l’étude signala « un lien étroit entre l’usage de cannabis et l’atteinte de périodontie vers l’âge de 32 ans.”

Les participants à l’étude qui indiquèrent la plus grande utilisation de cannabis, avaient 1.6 fois plus de chance d’avoir une région de leur gencive atteinte de maladie périodontale bénigne – en comparaison avec ceux qui n’avaient jamais fumé de cannabis.

Le risque encouru par ce groupe d’avoir au moins une région atteinte de maladie gingivale sévère est estimé 3 fois plus élevé que le groupe n’ayant jamais utilisé la substance.

Les chercheurs définirent le groupe des gros fumeurs de cannabis à partir des participants qui signalèrent l’utilisation de la substance 41 fois ou plus en moyenne par an entre l’âge de 18 et 32 ans, ce qui équivaut à fumer la substance Presque 1 fois par semaine pendant cette période.

Mais les personnes qui indiquèrent même un usage limité (moins de 41 fois par an) étaient plus susceptibles d’être atteints de la maladie gingivale bénigne et sévère que les personnes n’ayant jamais fumé de cette drogue.

“Aux Etats-Unis, nous pensons que la maladie périodontale est un problème auquel on fait face après l’âge de 35 ans,” indiqua James D. Beck, Docteur en Médecine, professeur d’écologie dentaire à l’University of North Carolina à Chapel Hill School of ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-02-21 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of North Carolina at Chapel Hill - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: Cannabis facteur risque maladie gingivale jeunes


Publicité

En savoir plus

Other study authors were Richie Poulton, Ph.D., David Welch, Ph.D., and Dr. Robert J. Hancox, all of the department of preventive and social medicine, Dunedin School of Medicine, the University of Otago; Jonathan M. Broadbent, the department of oral sciences, University of Otago; and Terrie E. Moffitt, Ph.D., and Avshalom Caspi, Ph.D., with the Social, Genetic and Developmental Psychiatry Centre, Institute of Psychiatry, King’s College London, and with the departments of psychology and neuroscience, psychiatry and behavioral sciences and the Institute for Genome Sciences and Policy, Duke University.