Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-25
Actualité médicale

Tags: couverts -  fer -  asseches -  sang -  seraient -  lies -  maladie -  Parkinson -  Alzheimer - 
Des vers couverts de fer asséchés de leur sang seraient liés à la maladie de Parkinson et d’Alzheimer - Actualité médicale
Des vers couverts de fer asséchés de leur sang seraient liés à la maladie de Parkinson et d’Alzheimer

Les chercheurs à l’University of Warwick et à l’Indian Institute of Technology Kanpur ont découvert que le mécanisme dont nous dépendons pour transporter le fer en toute sécurité dans la circulation sanguine, s’effondre, dans certaines circonstances, pour se transformer en des sortes de “fibrilles” en forme de vers entourés par des lignes de fer rouillé. Ce processus fournirait les premières idées sur la manière dont le fer se dépose dans le cerveau, causant certaines formes des maladies de Parkinson, d’Alzheimer et de Huntington.

Publicité

Le sang humain dépend d’une protéine appelée transferrine pour transporter en toute sécurité le fer dans la circulation sanguine et indiquer ou celui-ci sera utilisé de manière utile et sure dans le corps. Dans la plupart des circonstances, le fer « déposé » comporte plusieurs dangers pour les cellules humaines. Une fois déposé de cette manière dans le cerveau, il peut jouer un rôle dans les maladies neurodégénératives telles que celle de Parkinson, de Huntington et d’Alzheimer.

La transferrine extrait le fer de la circulation sanguine et le transporte de manière à ce qu’il se combine au carbonate afin de se lier à deux endroits sur la surface de la protéine transferrine. Elle s’enroule ensuite autour du fer et l’enferme, Presque comme l’attrape-mouches de Vénus, afin de l’empêcher d’interagir avec quoi que ce soit d’autre jusqu’à arriver à destination et être utilisé en sécurité.

L’équipe de recherche dirigée par le Professeur Peter Sadler de l’University of Warwick, et par le Professeur Sandeep Verma de l’Indian Institute of Technology, observèrent que lorsqu’ils prennent la transferrine et la laissent sécher sur une surface, les molécules du transporteur de fer se rassemblent en forme de crampon – ou de fibrilles en forme de vers. Et bizarrement, le fer qui était auparavant bien enveloppé à l’intérieur de la transferrine se dépose maintenant tout le long de ces fibrilles, les couvrant d’une série de taches ou de bandes tout le long du crampon. Le fer devient ainsi dangereusement exposé et disponible pour interagir par des manières qui pourraient endommager les cellules.

Les dépôts de fer exposés de cette manière et retrouvés dans le cerveau seraient une cause probable de certaines formes des maladies de Parkinson, d’Alzheimer et de Huntington. Jusqu’à maintenant, on se savait pas vraiment comment le fer se dépose de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-02-25 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Warwick - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: couverts fer asseches sang seraient lies maladie Parkinson Alzheimer


Publicité

En savoir plus

The full research paper entitled Periodic Iron Nanomineralization in Human Serum Transferrin Fibrils, by Surajit Ghosh, Arindam Mukherjee, Peter J. Sadler, Sandeep Verma, has just been published in the online edition of Angewandte Chemie. The lead authors are Professor Peter Sadler from the University of Warwick, and Professor Sandeep Verma from the Indian Institute of Technology.