Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-27
Actualité médicale

Tags: therapie -  virale -  ciblant -  tumeurs -  neuroblastomes -  tumeurs -  gaines -  nerveuses -  peripheriques - 
Une thérapie virale ciblant les tumeurs ralentit les neuroblastomes et les tumeurs des gaines nerveuses périphériques  - Actualité médicale
Une thérapie virale ciblant les tumeurs ralentit les neuroblastomes et les tumeurs des gaines nerveuses périphériques

Une étude dirigée par Cincinnati Children's suggère une thérapie innovante pour les tumeurs solides et difficiles à traiter.

Publicité

CINCINNATI – Des chercheurs travaillant sur une étude multi-institutionnelle dirigée par le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center ralentirent la croissance de 2 tumeurs cancéreuses solides et difficiles à traiter – les neuroblastomes et les tumeurs des gaines nerveuses périphériques – sans endommager les tissus sains, en insérant des instruction visant à inhiber la croissance des tissus à l’intérieur d’un virus génétiquement modifié, selon les résultats de l’étude publiés dans l’édition du 15 février de Cancer Research.

“Les tumeurs solides malignes sont toujours très difficiles à traiter de manière efficace, en particulier sans endommager les tissus normaux, nous avons donc besoin de trouver des approches thérapeutiques innovantes,” estima le docteur Timothy Cripe, Docteur en médecine, physicien et chercheur au Cincinnati Children’s. “Dans notre étude, cette thérapie virale ciblant les tumeurs améliora l’activité anti-tumorale en stimulant de multiples processus biologiques, y compris en tuant directement les cellules cancéreuses et en réduisant la formation de vaisseaux sanguins alimentant les tumeurs. Ces données soutiennent le développement continu et l’étude de notre thérapie virale ciblant les tumeurs afin de lutter contre le cancer.”

Une recherche précédente avait signalé que le virus de l’herpès simplex oncolytique (VHSo) et des virus similaires peuvent infecter et tuer les cellules cancéreuses humaines sans endommager les cellules saines et normales ou causer une maladie.
Dans leur étude, le Dr. Cripe et ses collègues armèrent le VHSo génétiquement d’un gène comprenant des instructions pour une protéine de lutte contre le cancer, l’inhibiteur tissulaire de métalloprotéinase 3 (TIMP3). Le TIMP3 bloque les enzymes aidant au développement et à la progression d’un cancer, appelées métalloprotéinases matricielles (MMP). Plus spécifiquement, les MMPs contribuent à briser les molécules importantes pour le soutient structural et le développement normal des cellules, des organes et de l’entretien des tissus. Lorsque l’activité des MMP se ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-02-27 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Cincinnati Children's Hospital Medical Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: therapie virale ciblant tumeurs neuroblastomes tumeurs gaines nerveuses peripheriques


Publicité

En savoir plus

The study included the University of Cincinnati College of Medicine and the Dardinger Laboratory for Neuro-Oncology and Neurosciences/Department of Neurological Surgery and Comprehensive Cancer Center at Ohio State University. Other researchers in the study include, Yonatan Y. Mahller, Sachin S. Vaikunth, Maria C. Ripberger, William H. Baird, Yoshinaga Saeki, Jose A. Cancelas and Timothy M. Crombleholme.