Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-28
Actualité médicale

Tags: test -  APS -  predirait -  cancer -  prostate - 
Le test d’APS prédirait le cancer de la prostate avancé  - Actualité médicale
Le test d’APS prédirait le cancer de la prostate avancé

Selon une nouvelle étude publiée par des chercheurs au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York et à la Lund University en Suède, un unique test d’antigène prostatique spécifique (APS) effectué avant l’âge de 50 ans, peut être utilisé pour prédire le cancer de la prostate avancé chez les hommes, jusqu’à 25 ans en avance du diagnostique. Les résultats, parus dans la revue en ligne BMC Medicine, devraient aider les médecins à identifier les hommes qui bénéficieraient à vie de dépistages intensifs du cancer de la prostate.

Publicité

Auparavant, la recherche de l’équipe avait révélé qu’un test unique d’APS à l’âge de 50 ans ou moins prédirait la présence du cancer de la prostate chez les hommes jusqu’à 25 ans en avance du diagnostique. “Cette dernière étude est une expérience unique et naturelle testant si nous pouvons prédire le cancer de la prostate avancé plusieurs années avant son diagnostique,” indiqua l’auteur principal, docteur Hans Lilja, docteur en médecine et chimiste clinique aux Departments of Surgery and Medicine à MSKCC.

Le cancer de la prostate est le cancer le plus commun chez les hommes américains après le cancer du poumon. Cette année, plus de 230,000 nouveaux cas seront diagnostiqués et, selon l’American Cancer Society, plus de 27,000 hommes décédèrent des suites du cancer de la prostate en 2006.

Les résultats sont basés sur l’analyse, effectuée au cours de la recherche de l’équipe, des prélèvements de sang rassemblés entre 1974 et 1986 comme faisant partie d’une large étude basée sur une population d’hommes d’âge moyen, intitulée l’étude « Malmö Preventative Medicine ». La cohorte de l’étude, à Malmö, en Suède, inclut 161 hommes qui avaient été diagnostiqués d’un cancer de la prostate avancé en 1999, mais qui ne s’étaient pas développé à l’époque.

Les résultats révélèrent que le niveau complet d’APS est un indicateur précis du diagnostique du cancer avancé chez les hommes plus tard dans leur vie. La majorité, 66%, des cancers avancés se présentèrent chez les hommes dont les niveaux d’APS faisaient partie des 20% les plus élevés (APS total > 0.9 ng/ml). La période de temps moyenne comprise entre le test sanguin et le diagnostique du cancer était de 17 ans.

Bien que ces données n’affectent pas immédiatement les directives de dépistage du cancer de la prostate, ajoute le Dr. Lilja, “Nous avons observé ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-02-28 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Memorial Sloan-Kettering Cancer Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: test APS predirait cancer prostate


Publicité

En savoir plus

The research was funded by grants from the National Cancer Institute, the Swedish Cancer Society, and the European Union Sixth Framework Program. Dr. Hans Lilja holds patents for free PSA and hK2 assays.