Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-02-29
Actualité médicale

Tags: scientifiques -  resolvent -  structure -  regulateur -  genes -  jouant -  role -  cle -  cancer - 
Des scientifiques résolvent la structure d’un régulateur de gènes jouant un rôle clé dans le cancer  - Actualité médicale
Des scientifiques résolvent la structure d’un régulateur de gènes jouant un rôle clé dans le cancer

(PHILADELPHIE) – Des scientifiques à The Wistar Institute ont collaboré sur un progrès majeur portant sur la compréhension d’un régulateur de gènes qui contribue à l’un des cancers les plus mortels de l’humanité. Culmination de 10 ans de travaux, leur recherche ouvre la voie au développement de nouvelles thérapies contre le cancer.

Publicité

Durant la plupart de son existence, l’ADN résidant dans chacune de nos cellules existe sous forme inactive, stocké à l’intérieur de structures densément nouées situées dans le noyau de la cellule. Là-dedans, l’ADN est enroulé en forme de bobine autour de protéines appelées histones qui se lient à l’ADN et bloquent son activité. Afin qu’une cellule active un gène, plusieurs protéines, appelées facteurs de transcription, travaillent ensemble afin de séparer l’ADN des histones. L’une des familles de facteurs de transcription comprend des enzymes surnommées HATs ou histone acétyltransférases, qui transfère les groupes d’acétates aux histones.

Les scientifiques de Wistar, collaborant avec des chercheurs de la Johns Hopkins University School of Medicine, réalisèrent un progrès dans la compréhension de la structure et de la fonction d’une enzyme clé de HAT appelée p300/CBP.

Contrairement à la plupart des enzymes HAT, qui ne régulent que l’expression de quelques gènes, la p300/CBP est impliquée dans l’activation d’une large variété de gènes. En outre, l’activité aberrante de la p300/CBP contribue aux cancers du poumon, du colon et du pancréas – cancers les plus mortels de l’humanité – de même que les cancers de l’estomac, de la glande thyroïde et de certains types de leucémie. De même qu’elle agit en qualité d’oncoprotéine en favorisant les tumeurs, la p300/CBP peut également les supprimer.

Ces propriétés inhabituelles ont fait de la p300/CBP l’une des enzymes les plus étudiées de la famille HAT, et une cible pour l développement de nouveaux médicaments anticancéreux, signale Ronen Marmorstein, docteur en médecine, professeur au Gene Expression and Regulation Program à Wistar et auteur principal et correspondant de l’étude. Philip A. Cole à Johns Hopkins est également un auteur principal et correspondant de l’étude.

“Il est inhabituel d’avoir un HAT si impliqué dans le cancer, et, qui ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-02-29 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: The Wistar Institute - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: scientifiques resolvent structure regulateur genes jouant role cle cancer


Publicité

En savoir plus

In addition to senior authors Marmorstein and Cole, the coauthors on the study are Xin Liu and Kehao Zhao, Ph.D., at Wistar and Ling Wang, Paul R. Thompson and Yousang Hwang of Johns Hopkins.
The research was supported by grants from the National Institutes of Health; the FAMRI, Kaufman, and Keck foundations; and the Commonwealth Universal Research Enhancement Program of the Pennsylvania Department of Health.