Publicité
Accueil > Actualité médicale > Orthopédie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-03
Actualité médicale

Tags: ceux -  souffrent -  mal -  dos -  rester -  travail - 
Aider ceux qui souffrent de mal de dos à rester au travail - Actualité médicale
Aider ceux qui souffrent de mal de dos à rester au travail

Une nouvelle recherche qui sera dirigée à The University of Nottingham pourrait avoir un impact majeur sur la manière dont on aide les personnes atteintes de douleurs lombaires à rester au travail.

Publicité

Le mal de dos est l’une des causes principales de l’absentéisme au travail au Royaume Uni. En 2004-5 près de 34,000 personnes dans les East Midlands souffraient de troubles locomoteurs affectant leurs dos, et dont ils attribuaient la présence et l’aggravation à leurs emplois actuels ou passés.
 
Aujourd’hui, une œuvre de charité destinée à la recherche médicale, l’Arthritis Research Campaign, a accordé une donation pour des soins primaires sur trois ans et d’une valeur de £132,000 à l’ergothérapeute Carol Coole à The University of Nottingham, afin de développer des moyens plus efficaces que la NHS utilisera pour traiter avec les employés souffrant du dos – et leurs employeurs – pour faire en sorte que le mal de dos ne les éloigne pas du lieu de travail.

Dans certaines régions du Royaume Uni, les patients reçoivent une réhabilitation professionnelle afin de les aider à améliorer leur capacité à travailler. Néanmoins, ce service est irrégulier et ad hoc et très peu de personnes souffrant du dos y ont accès.  

Depuis l’an 2000 le Nottingham Back Team — physiothérapeutes, ergothérapeutes, infirmières, thérapeutes cognitifs- comportementaux et psychologues établis au City Hospital — a dirigé des classes de groupes régulières à un centre de loisirs local. Le programme, offert à près de 700 personnes par an souffrant du dos pendant plus de 3 mois, inclut des exercices et des activités notés, des techniques de relaxation et des informations éducatives.

Mrs Coole, établie à la division de réhabilitation et de vieillesse à The University of Nottingham, cherche à découvrir si le soutien supplémentaire serait également bénéfique, tel que diriger des sessions plus personnalisées, se concentrant sur le travail individuellement avec des employés, et de tisser des liens plus étroits avec les employeurs et les centres de travail.

Elle expliqua: “cette situation est difficile ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-03-03 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Nottingham - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: ceux souffrent mal dos rester travail


Publicité

En savoir plus