Publicité
Accueil > Actualité médicale > Appareil digestif
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-05
Actualité médicale

Tags: cas -  etrange -  syndrome -  obstructif -  superieur - 
Un cas étrange de syndrome obstructif supérieur  - Actualité médicale
Un cas étrange de syndrome obstructif supérieur

Les fistules aorto-duodénales (ADF) sont les cas les plus fréquents de fistules aorto-intestinales (80%) et le signe le plus régulier d’ADF est l’hémorragie digestive haute (UGI). Un patient âge de 59 ans, ayant subi un pontage aorto-fémoral il y a 5 ans, fut admis en urgence après 5 jours de syndrome occlusif persistant avec dyspepsie et vomissements biliaires. La scanographie (CT) révéla la présence d’une région présentant les caractéristiques de tissus inflammatoires au niveau du troisième duodénum, y compris des bulles d’air entre ce dernier et la prothèse aorto-fémorale adhérant à la troisième portion duodénale (¡°virgule¡±) (Figure 1). Les résultats des cultures microbiologiques et de la scintigraphie s’avérèrent ordinaires. L’oesophagogastroduodénoscopie révéla la prothèse aortique croisant le troisième duodénum, obturant la lumière intestinale (Figure 2). AU cours de la laparotomie, après adhésiolyse, La prothèse fut détachée de la paroi du duodénum et l’intestin ne réussit pas à cicatriser transversalement (Figure 3). Afin de protéger la paroi intestinale, un fragment pédiculé du grand épiploon fut placé entre le duodénum et le pontage aortique. En outre, une anastomose gastrojéjunale de Roux fut employée. La prothèse ne fut pas remplacée vu l’absence de signes locaux ou systémiques d’infection. Le parcours postopératoire s’avéra normal.

Publicité

Ces résultats furent publiés dans l’édition du 21 janvier 2008 du World Journal of Gastroenterology. L’ADF serait principalement dû à une communication spontanée entre la lumière de l’anévrisme aortique et la boucle intestinale, ou secondairement dû à une réparation chirurgicale de l’anévrisme à l’aide d’implants prosthétiques. La suspicion Clinique est essentielle pour le diagnostique de l’ADF et les techniques diagnostiques les plus répandues sont l’oesophagogastroduodénoscopie (EGDS) et la scanographie.

Sinon, l’ADF secondaire est une complication rare (0.3% - 2%) et dangereuse sur le long terme de la chirurgie de reconstruction aortique, ayant une pathogenèse seulement hypothétique et spéculative (érosion mécanique, manque tissus rétropéritonéaux intercalaires, pulsation excessive de greffes excédentaires, opérations septiques par Staphylococcus epidermidis, infection par biofilm, matériaux prosthétiques inadéquats).

Dans notre cas, la formation d’ADF était liée à la pulsation de la greffe sur la paroi du duodénum.

Cela se présente souvent de manière subtile, une hémorragie révélatrice suivie d’une période de grâce, une hémorragie catastrophique, ou, rarement, un épisode d’obstruction intestinale. Le troisième ou quatrième duodénum est l’emplacement le plus fréquemment impliqué. Chez les patients portant une prothèse de Dacron, la fistule se développe dans l’ouverture du canal proche de la greffe dans le troisième duodénum.

Vu la mortalité et la morbidité élevées associées à la fistule aorto-intestinale secondaire, le traitement chirurgical est toujours recommandé. La laparotomie exploratrice est le traitement de choix. Dans le cas des fistules aorto-intestinales non traitées accompagnées d’UGI massive, le taux de mortalité s’élève à 100%. Les taux de morbidité (perte d’un membre dans 10% - 40%) et de mortalité liés à un ADF traité sont également élevés (75%) et requièrent des mesures préventives, dont une chirurgie plus délicate et une thérapie par antibiotiques en cas d’infection. Plusieurs opérations chirurgicales sont de mise.

L’ADF doit être suspectée ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-03-05 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: World Journal of Gastroenterology - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: cas etrange syndrome obstructif superieur


Publicité

En savoir plus

Reference: Geraci G, Pisello F, Li Volsi F, Facella T, Platia L, Modica G, Scium C. Secondary aortoduodenal fistula. World J Gastroenterol 2008 January 21; 14(3): 484-486.
http://www.wjgnet.com/1007-9327/14/484.asp