Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-10
Actualité médicale

Tags: scientifiques -  Yale -  creent -  “cellules” -  artificielles -  revigorent -  reaction -  immunitaire -  cancer - 
Les scientifiques de Yale créent des “cellules” artificielles qui revigorent la réaction immunitaire au cancer  - Actualité médicale
Les scientifiques de Yale créent des “cellules” artificielles qui revigorent la réaction immunitaire au cancer

New Haven, Conn. — Selon un rapport en ligne paru dans Molecular Therapy, les ingenieurs biomédicaux à Yale, à l’aide de particules similaires à des cellules, ont conçu un moyen efficace et rapide de produire une revigoration augmentée 45 fois de l’activation et de l’expansion des lymphocytes T, une réaction immunitaire importante pour la capacité d’un patient à lutter contre le cancer et les maladies infectieuses.

Publicité

Les cellules artificielles, développées par Tarek Fahmy, professeur assistant de génie biomédical à Yale, et son étudiant diplômé, Erin Steenblock, sont faites d’un matériau communément utilisé pour les sutures biodégradables. Les auteurs indiquent que la nouvelle méthode représente les premières cellules artificielles « du commerce » présentant l’antigène et qui peuvent être programmées pour cibler une maladie ou une infection spécifique.

“Cette procédure fera son chemin vers les cliniques probablement très vite,” estima l’auteur principal Fahmy. “Tous les matériaux que nous utilisons sont naturels, biodégradables et ont déjà été approuvés par la FDA.”

Le cancer, les infections virales et les maladies auto-immunes ont réagi à l’immunothérapie qui revigore les lymphocytes T spécifiques de l’antigène du patient-même. Dans les opérations précédentes, les cellules immunitaires d’un patient avaient été prélevées puis exposées à des cellules qui stimulent l’activation et la prolifération des lymphocytes T spécifiques de l’antigène. Les cellules immunitaires « revigorées » furent ensuite réinjectées au patient pour attaquer la maladie.

Selon les chercheurs de Yale, la limitation de ces opérations inclue l’isolation personnalisée fastidieuse et couteuse des cellules pour chaque patient individuellement et le risque de contre-effets face aux cellules étrangères. Ils signalèrent également la difficulté à obtenir et à maintenir un nombre suffisant de lymphocytes T activés pour une réaction thérapeutique efficace.

Dans le nouveau système, la surface externe de chaque particule est couverte de molécules adaptatrices universelles servant de point d’attache aux antigènes — des molécules qui activent les lymphocytes T du patient, les poussant à reconnaitre et à combattre la maladie ciblée — et aux molécules stimulatrices. À l’intérieur de chaque partie, des cytokines lentement libérées incitent les lymphocytes T activés à proliférer, multipliant jusqu’à 45 fois leur nombre d’origine.

“Notre processus introduit plusieurs améliorations importantes,” indiqua l’auteur principal Steenblock. “D’abord, les adaptateurs universels de surface nous ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-03-10 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Yale University - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: scientifiques Yale creent “cellules” artificielles revigorent reaction immunitaire cancer


Publicité

En savoir plus

Citation: Molecular Therapy (advance online February 26, 2008)