Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-10
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  identifient -  desactivent -  proteine -  alimente -  cancer -  ovaire - 
Les chercheurs identifient et désactivent la protéine qui alimente le cancer de l’ovaire  - Actualité médicale
Les chercheurs identifient et désactivent la protéine qui alimente le cancer de l’ovaire

L’équipe de M. D. Anderson indique le rôle favorisant d’un vaisseau sanguin et le ciblent à l’aide du siRNA.

Publicité

HOUSTON – Une équipe de recherche dirigée par des scientifiques au M. D. Anderson Cancer Center de The University of Texas signale dans le Journal of the National Cancer Institute qu’une protéine qui stimule la croissance des vaisseaux sanguins aggrave le cancer de l’ovaire, mais sa production peut être étouffée par un peu d’ARN enveloppé dans une nanoparticule grasse.

"La protéine interleukine-8 (IL-8) est une cible thérapeutique potentielle pour le cancer de l’ovaire," indique l’auteur principal docteur Anil Sood, professeur au M. D. Anderson Departments of Gynecologic Oncology and Cancer Biology.

L’article démontre que l’expression élevée de l’ IL-8 dans les tumeurs est associée à la phase avancée des tumeurs et au décès prématuré des patientes souffrant d’un cancer de l’ovaire. Des expériences en laboratoire et des recherches effectuées sur un modèle de souris révélèrent que l’intervention courte de l’ARN (siARN) interrompe l’expression de l’IL-8, réduisant la taille de la tumeur en attaquant sa vascularisation sanguine.

"Cette analyse exhaustive – avec données humaines et animales et expériences de laboratoire, mettant en évidence les mécanismes moléculaires impliqués – nous aident à développer les nouvelle cibles pour une approche plus efficace contre le cancer de l’ovaire," expliqua Sood.

L’Interleukine-8 est surexprimée dans plusieurs types de cancer et s’est précédemment avérée favoriser la croissance des tumeurs, des vaisseaux sanguins – appelée angiogenèse, ainsi que la métastase – propagation du cancer à d’autres organes. "Sur le long terme, cette recherche pourra être également appliquée à d’autres cancers," indiqua Sood.
Sa recherche concerne principalement le cancer de l’ovaire, par exemple, alors que le co-auteur principal Menashe Bar-Eli, docteur en médecine et professeur au M. D. Anderson's Department of Cancer Biology, examine le rôle de l’IL-8 dans le mélanome.

L’impact sur la survie

Le cancer de l’ovaire est souvent détecté à des phases avancées. Le traitement ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-03-10 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Texas M. D. Anderson Cancer Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: chercheurs identifient desactivent proteine alimente cancer ovaire


Publicité

En savoir plus

Co-authors with Sood, Bar-Eli and Lopez-Berestein are first author William Merritt, Yvonne G. Lin, Whitney Spannuth, Aparna Kamat, Liz Han, Charles Landen, and Nicholas Jennings, all of M. D. Anderson's Department of Gynecologic Oncology; Robert Langley and Gabriel Villares, both of M. D. Anderson's Department of Cancer Biology; Angelina Sanguino, of M. D. Anderson's Department of Experimental Therapeutics; Mavis Fletcher of the Nebraska Medical Center Department of Pathology and Microbiology; Koen De Geest of the University of Iowa Hospitals and Clinics Department of Obstetrics and Gynecology; and Susan Lutgendorf of the University of Iowa Department of Psychology.