Publicité
Accueil > Actualité médicale > Gynécologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2008-03-12
Actualité médicale

Tags: Traitement -  invasif -  fibromes -  delaisse -  essai -  multicentre - 
Traitement peu invasif des fibromes délaissé par un essai multicentré - Actualité médicale
Traitement peu invasif des fibromes délaissé par un essai multicentré

OAK BROOK, Ill. – Un nouvel essai multicentré observa que l’embolisation des artères uterines (EAU) est une bonne alternative à l’hystérectomie chez les femmes atteintes de fibromes symptomatiques. Les résultats de l’Embolisation versus Hysterectomy (EMMY) Trial paraitront dans l’édition de mars de la revue Radiology.

Publicité

« Après deux ans, les patients qui s’étaient soumis à une EAU, signalèrent une qualité de vie, en matière de santé, égale à celle des femmes ayant subi une hystérectomie, » indiqua le co-auteur de l’étude Docteur Jim A. Reekers, docteur en médecine et radiologue interventionniste à l’Academic Médical Centre à Amsterdam, aux Pays-Bas.

Les fibromes utérins constituent des croissances bénignes du muscle à l’intérieur de l’utérus. Selon la National Institute of Health, près de 255 des femmes américaines âgée de 25 à 50 ans souffrent de fibromes utérins symptomatiques. Les symptômes d’un fibrome peuvent inclure ménorragies, taille élargie de l’utérus, urination fréquente, pression pelvienne ou douleurs et stérilité.

Selon le National Women’s Health Information Center, les fibromes sont la cause principale de l’ablation chirurgicale de l’utérus, couvrant près d’un tiers des 600.000 hystérectomies effectuées chaque année aux EU.

L’EAU est un traitement peu invasif du fibrome dans lequel les cathéters sont placés dans chacune des 2 artères utérines, de petites particules sont injectées pour bloquer les branches artérielles qui fournissent du sang aux fibromes. Le tissu fibroide meurt, les masses se réduisent et, dans la majorité des cas, les symptômes disparaissent. L’EAU ne requiert qu’une anesthésie locale et sa période de guérison est plus courte que celle de l’hystérectomie.

« L’EAU possède un certain nombre d’avantages par rapport à l’hystérectomie, » indiqua le co-auteur Docteur Wouter J.K Hehenkamp, gynécologue résident à l’Academic Medical Centre. « Avec l’EAU, la guérison est plus rapide, le séjour à l’hôpital, plus court, et, surtout, l’utérus reste en place. »

Pour l’essai EMMY, 177 femmes souffrant de fibromes utérins et de ménorragies prévoyant de subir une hystérectomie, furent assignées au hasard à subir l’EAU (88 femmes) ou l’hystérectomie (89 femmes). Durant une période de suivi de 24 mois, 20% des femmes soumises à l’embolisation dans le cadre ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-03-12 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Radiological Society of North America - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: Traitement invasif fibromes delaisse essai multicentre


Publicité

En savoir plus

“Symptomatic Uterine Fibroids: Treatment with Uterine Artery Embolization or Hysterectomy—Results from the Randomized Clinical Embolisation versus Hysterectomy (EMMY) Trial.” Collaborating with Drs. Hehenkamp and Reekers were Nicole A. Volkers, M.D., Erwin Birnie, Ph.D., and Willem M. Ankum, M.D., Ph.D.