Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-13
Actualité médicale

Tags: etude -  BioMed -  montre -  therapie -  hormonale -  frequence -  mammographies -  biopsies -  anormales -  sein - 
Une étude du LA BioMed montre que la thérapie hormonale augmente la fréquence de mammographies et de biopsies anormales du sein - Actualité médicale
Une étude du LA BioMed montre que la thérapie hormonale augmente la fréquence de mammographies et de biopsies anormales du sein

Cela pourrait réduire l’efficacité des deux méthodes utilisées pour détecter le cancer du sein.

Publicité

TORRANCE – D’après une étude publiée dans l'édition du 25 Février de la revue Archives of Internal Medicine, l’une des revues JAMA/Archives, la thérapie hormonale combinée semble augmenter le risque, pour les femmes, de mammographies et de biopsies anormales du sein, et pourrait diminuer l’efficacité de ces deux méthodes pour le dépistage du cancer du sein.

Rowan T. Chlebowski, M.D., Ph.D., un des chercheurs de pointe du Los Angeles Biomedical Research Institute à Harbor-UCLA Medical Center (LA BioMed), est l’auteur principal de ce rapport. Avec ses collègues, ils ont étudié 16,608 femmes post-ménopausées qui ont participé à l'essai clinique Women’s Health Initiative (WHI), une étude de 15 années qui a débutée en 1993.

L’équipe de chercheurs a examiné l’effet sur le dépistage du cancer du sein de la thérapie hormonale combinée sur une période de cinq ans, et a démontré que ce traitement conduisait chez plus d'une femme sur 10 à avoir des anomalies lors de mammographies et pour une femme sur 25 à devoir pratiquer une biopsie qui aurait pu être évitée. La thérapie hormonale combinée compromet l'efficacité du diagnostic des mammographies et des biopsies du sein.

« Ces résultats représentent un intérêt pour les femmes post-ménopausées qui souhaitent suivre une thérapie hormonale," indique le Dr. Chlebowski. « Elles devraient prendre en considération le résultat de cette étude et consulter leurs médecins avant d'entreprendre une thérapie hormonale, même de courte de durée. »

L’étude a porté sur l’utilisation d’oestrogènes conjugués d’origine équine associés à l’acétate de médroxyprogestérone sur une période d’environ 5 années. Au total, 8506 femmes ont été randomisées pour recevoir une préparation d’oestrogène (0.625 milligrammes d’oestrogène conjugué d’origine équine par jour), tandis que 8102 femmes recevaient un placebo. Chaque femme enrôlée dans cette étude effectuait tous les ans une mammographie et un examen des seins, tandis que les biopsies étaient réalisées ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-03-13 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Los Angeles Biomedical Research Institute at Harbor-UCLA Medical Center (LA BioMed) - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: etude BioMed montre therapie hormonale frequence mammographies biopsies anormales sein


Publicité

En savoir plus