Publicité
Accueil > Revue de presse > LDR
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-03-25
Revue de presse

Tags: LDR -  etude -  prothese du disque cervical -  etats-Unis - 
LDR conclut l’inscription à l’étude à deux niveaux de la prothèse du disque cervical aux États-Unis  - Revue de presse
LDR conclut l’inscription à l’étude à deux niveaux de la prothèse du disque cervical aux États-Unis

Première firme non cotée à conclure une inscription à une étude pour un et deux niveaux.

Publicité

AUSTIN, Texas--(BUSINESS WIRE)--LDR, société non cotée spécialisée dans les implants rachidiens innovateurs destinés à des applications avec et sans fusion, a annoncé que l’inscription à son étude IDE à deux niveaux sur le disque cervical artificiel Mobi-C® de deuxième génération était terminée. LDR a commencé à inscrire des patients dans la première étude de disque cervical artificiel simultanée à un et deux niveaux en avril 2006, après presque deux ans d’expérience clinique en dehors des États-Unis.

Le produit a été introduit d’abord en dehors des États-Unis en novembre 2004 et a, depuis lors, été utilisé dans le traitement de plus de 5 500 patients du monde entier, dont 600 participent à cette étude de la FDA. Le Mobi-C à palier mobile réduit les tensions au niveau de l’os, éliminant par la même occasion le besoin de vis ou d’axe principal invasifs. Les fonctionnalités uniques rendent le Mobi-C idéal pour les interventions chirurgicales multi-niveaux, une indication anticipée pour de nombreux patients autour du monde.

Christophe Lavigne, président et PDG de LDR affirme, « Il s'agit d’un pas de géant pour notre firme et je voudrais féliciter tous ceux qui y ont pris part. Nous sommes fiers d’être la première firme non cotée à avoir conclu l’inscription IDE pour un et deux niveaux. Nous sommes particulièrement conscients du fait qu’avoir conclu rapidement l’inscription au bras à 2 niveaux de notre étude confirme le besoin d’une solution à niveaux multiples telle que Mobi-C. Nous prévoyons qu’il sera de plus en plus difficile de faire participer des patients dans des études de disques cervicaux artificiels aux États-Unis où de nombreuses options de disques cervicaux artificiels leur sont offertes sans qu’ils aient à participer à un essai clinique. »

Reginald Davis, M.D., neurochirurgien de renom associé de Greater Baltimore Neurosurgical Associates, premier ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-03-25 par LDR
Source: Business wire

Mots clés: LDR etude prothese du disque cervical etats-Unis


Publicité

En savoir plus

Avertissement : Mobi-C est un dispositif expérimental aux États-Unis et est limité à cet usage par la loi américaine.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.