Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-26
Actualité médicale

Tags: index -  masse -  corporelle -  servir -  pronostic -  cancers -  avances -  agressifs -  sein - 
L’index de masse corporelle pourrait servir dans le pronostic de cancers avancés et agressifs du sein  - Actualité médicale
L’index de masse corporelle pourrait servir dans le pronostic de cancers avancés et agressifs du sein

Les femmes atteintes d’un cancer inflammatoire localisé du sein, à un stade avancé, ont un pronostic défavorable si elles sont obèses ou en surcharge pondérale.

Publicité

HOUSTON – D’après les travaux de l’University of Texas M. D. Anderson Cancer Center, l’index de masse corporelle (IMC), permettant l’évaluation de la masse de graisse d’une personne à partir de sa taille et de son poids, pourrait être un outil efficace de diagnostic pour certains types de cancers du sein.

L’étude, publiée dans l’édition du 15 Mars de la revue Cancer Research, rapporte que les femmes atteintes de formes avancées du cancer localisé du sein (LABC) et du cancer inflammatoire du sein (IBC) et dont l’IMC est élevé ont un pronostic défavorable par rapport aux femmes dont l'IMC est compris dans l'intervalle correspondant à un poids normal.

L’IMC est définit à partir de la taille et du poids. Un résultat inférieur à 18,5 correspond à une personne trop maigre, alors qu'un résultat compris dans l’intervalle 18,5 et 24,9 indiquera une personne normale. Une personne est en surcharge pondérale si son IMC se situe entre 25 et 29,9, et au delà de 30 elle est considérée comme obèse.

D’après le doyen des auteurs de l’étude, Massimo Cristofanilli, M.D., le LABC, un cancer du sein qui s’est propagé aux tissus environnants ou aux ganglions lymphatiques, représente environ 5% des cas de cancers du sein diagnostiqués chaque année aux Etats-Unis. Dans les communautés d’exclus et de marginaux, le LABC représente 50% des nouveaux cas. L’IBC, une forme extrêmement agressive, mais cependant rare, représente que 1 à 2% de tous les cancers du sein diagnostiqués dans ce pays.

Avant la publication des présents travaux, il n’existait que peu d’études rétrospectives ou épidémiologiques suggérant une corrélation entre la prise de poids, l’obésité et le risque de développer un cancer du sein ; et encore moins d’études s’étant attachées à démontrer la valeur du pronostic basé sur l’obésité, comme le mentionne Cristofanilli, professeur associé au M. ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-03-26 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Texas M. D. Anderson Cancer Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: index masse corporelle servir pronostic cancers avances agressifs sein


Publicité

En savoir plus

In addition to Cristofanilli, M. D. Anderson authors on the study include: Kristine Broglio; Rabiul Islam, and Gabriel Hortobagyi, M.D. Shaheenah Dawood, M.R.C.P. of Dubai Hospital, is the study's first author. The study was funded, in part, by the Susan G. Komen Foundation, the Nellie B. Connally Fund for Breast Cancer Research and the Inflammatory Breast Cancer Research Group.