Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-03-26
Actualité médicale

Tags: soutien -  psychologique -  reduire -  douleurs -  post-embolisation - 
Un soutien psychologique permet de réduire les douleurs post-embolisation - Actualité médicale
Un soutien psychologique permet de réduire les douleurs post-embolisation

D'après une étude publiée dans l’édition du 14 Février 2008 de la revue World Journal of Gastroenterology, un soutien psychologique permet de réduire les douleurs post-embolisation au cours d’une thérapie de chimio-embolisation des artères hépatiques. Cette approche complémentaire est fortement recommandée par les auteurs de ces travaux.

Publicité

Une douleur intolérable est la complainte la plus commune avant et après une embolisation transartérielle. De larges doses d’analgésiques opiacés sont souvent nécessaires chez la plupart des patients quand la douleur est trop sévère et difficile à endurer. Du fait des effets secondaires de ces médicaments, et de l’absences de réponse de certains patients à ces analgésiques et sédatifs, il serait utile de développer une approche analgésique non pharmacologique afin d’améliorer la gestion de la douleur.

Il a été démontré dans cette étude que l'état psychologique des patients atteints de tumeurs hépatiques était anormal et qu'ils souffraient de symptômes en relation avec l'intensité de la douleur liée à l'intervention chirurgicale. Il s'agissait d'une indication pour une intervention et un soutien psychologique.

Lors de la première intervention du soutien psychologique, seuls quelques patients ont décrit une amélioration de leurs souffrances. Une fois les molécules anti-douleurs administrées, l'intensité de la douleur avait clairement diminué. Par conséquent, si le soutien psychologique ne peut pas être prodigué comme la seule thérapie anti-douleur, les effets bénéfiques dans la gestion de la douleur pour le groupe de patients ayant reçu le soutien psychologique, par rapport au groupe control, ne peuvent être niés ; et on ne peut pas négliger l'apport important de cette thérapie non pharmacologique.

« Cette étude est une étape dans la bonne direction pour l’amélioration de la gestion de la douleur dans les thérapies d’embolisation transartérielle, » indique Dr. Wang. « Même s’il ne s’agissait pas d’une large étude avec des paramètres complexes, elle a démontré de façon convaincante qu’un soutien psychologique peut apporter aux cliniciens une approche complémentaire efficace, sûre et économique à l’analgésie pharmacologique.

Après des années d’étude, il est très satisfaisant de démontrer qu’une analgésie non pharmacologique peut améliorer efficacement la gestion de la douleur pour le patient au cours d'une embolisation transartérielle. Il s'agit ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-03-26 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: World Journal of Gastroenterology - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: soutien psychologique reduire douleurs post-embolisation


Publicité

En savoir plus

Reference: Wang ZX, Liu SL, Sun CH, Wang Q. Psychological intervention reduces post- embolization pain during hepatic arterial chemoembolization therapy: A complementary approach to pharmacological analgesia. World J Gastroenterol 2008; 14(6): 931-935