Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies parasitaires
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-04-06
Actualité médicale

Tags: Parasitisme -  strategie -  hote - 
Parasitisme : Une nouvelle stratégie pour échapper à la prédation de son hôte - Actualité médicale
Parasitisme : Une nouvelle stratégie pour échapper à la prédation de son hôte

Pour poursuivre leur cycle, des vers parasites poussent leur hôte, des insectes, à se suicider en se jetant à l'eau. C'est ce qu'avaient précédemment montré des chercheurs du laboratoire Génétique et évolution des maladies infectieuses (CNRS – IRD, Montpellier). Mais que se passe t-il si l'insecte parasité est mangé par un poisson ou une grenouille ? Les chercheurs dévoilent dans la revue Nature du 6 avril 2006, que les vers sont capables de sortir du cadavre de l'hôte ingéré puis de remonter le tube digestif du prédateur pour s'échapper par sa bouche, sa branchie ou sa narine.

Publicité

Pour poursuivre leur cycle, des vers parasites poussent leur hôte, des insectes, à se suicider en se jetant à l'eau. C'est ce qu'avaient précédemment montré des chercheurs du laboratoire Génétique et évolution des maladies infectieuses (CNRS – IRD, Montpellier). Mais que se passe t-il si l'insecte parasité est mangé par un poisson ou une grenouille ? Les chercheurs dévoilent dans la revue Nature du 6 avril 2006, que les vers sont capables de sortir du cadavre de l'hôte ingéré puis de remonter le tube digestif du prédateur pour s'échapper par sa bouche, sa branchie ou sa narine. Cette adaptation anti-prédation est unique chez les parasites.

De nombreuses stratégies anti-prédatrices existent dans la nature. Individuelles ou collectives, elles mettent en œuvre des adaptations morphologiques, physiologiques et/ou comportementales. Le contexte écologique des organismes parasites est particulier : ils ont très peu de prédateurs directs, mais, étant la plupart du temps prisonniers des contours physiques de leurs hôtes, ils héritent de leurs prédateurs ! D'où l'émergence de stratégies anti-prédatrices originales. Bon nombre de parasites ont par exemple développé la capacité à coloniser les prédateurs de leurs hôtes, initiant des cycles parasitaires complexes. D'autres manipulent le comportement de leur hôte afin de réduire son exposition à la prédation.

Fleur Ponton et Frédéric Thomas du laboratoire Génétique et évolution des maladies infectieuses viennent de mettre en évidence, avec leurs collaborateurs, une stratégie anti-prédatrice unique chez des parasites. Ils s'intéressent depuis plusieurs années aux nématomorphes, groupe de vers parasites largement répartis sur la planète. Au stade larvaire, ce sont des parasites internes d'arthropodes terrestres comme les orthoptères (grillons, sauterelles), mais une fois adultes, ils sont libres et aquatiques dans les ruisseaux et rivières. Pour terminer leur cycle, ils poussent leur hôte au suicide en l'obligeant à se jeter à l'eau(1). Les vers sortent ensuite ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2006-04-06 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Parasitisme strategie hote


Publicité

En savoir plus