Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-04-11
Actualité médicale

Tags: risques -  boxe -  cerveau - 
Quels sont les risques de la boxe pour le cerveau ?  - Actualité médicale
Quels sont les risques de la boxe pour le cerveau ?

La « Heidelberg Boxing Study » ne trouvent pas des risques clairs de la boxe amateur / publiée dans l’American Journal of Neuroradiology .

Publicité

La boxe est potentiellement moins dangereuse pour le cerveau qu’on le croit – du moins pour les amateurs. Toutefois, des affirmations concluantes concernant le degré de danger ne sont pas encore possibles. Il n’est toujours pas clair si les boxeurs professionnels tels que Muhamad Ali contracterent leurs maladies cérébrales – dans son cas, la maladie de Parkinson à l’âge de 40 ans. Des résultats clairs et certains ne pourront être fournis avant que des études portant sur les boxeurs professionnels et amateurs nous informent plus sur les risques de la boxe sur le cerveau.

Celle-ci fut la conclusion de la « Heidelberg Boxing Study », dans laquelle des données URM à haute résolution furent utilisées pour rechercher les changements mineurs dans le cerveau des boxeurs amateurs, en comparaison avec un groupe de non-boxeurs. Ces changements sont probablement des précurseurs de lésions cérébrales sévères à venir, telles que la maladie de Parkinson ou la démence.

L’étude effectuée au Département of Neurology, centre médical de l’University of Heidelberg, fut publiée dans l’American Journal of Neuroradiology. Des microhémorragies furent détectées chez 3 des 42 boxeurs, alors que les 37 membres du groupe de non-boxeurs ne manifestèrent pas de tels changements ; néanmoins, la différence ne s’avéra pas statistiquement importante. L’étude fut effectuée conjointement avec le National Training Center for Boxing à Heidelberg et le Département of Sport Medicine au centre médical de l’University of Heidelberg (Directeur Médical : le Professeur Dr. Peter Bärtsch).

Les microhémorragies seraient des précurseurs de la maladie de Parkinson et de la démence

Dans la boxe, la tête est frappée à grande vitesse et avec beaucoup de force. Ceci peut mener a des cisaillements entre les différents tissus cérébraux, aboutissant à des microhémorragies. « Les lésions de ce type peuvent être identifiées à l’aide d’un ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-04-11 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Heidelberg Medical Center - Accéder à la source

Mots clés: risques boxe cerveau


Publicité

En savoir plus

Hähnel S, Stippich C, Weber I, Darm H, Schill T, Jost J, Friedmann B, Heiland S, Blatow M, Meyding-Lamadé U: Prevalence of Cerebral Microhemorrhages in Amateur Boxers as detected by 3-Tesla Magnetic Resonance Imaging. Am J Neuroradiol 29 (2): 388-391  (2008) 

Additional material:
 
Blennow K, Popa C, Rasulzada A, et al. There is strong evidence that professional boxing results in chronic brain damage. The more head punches during a boxer's career, the bigger is the risk. Lakartidningen 102 (36): 2468-70, 2472-5 (2005)
 
Unterharnscheidt F. A neurologist's reflections on boxing. I: Impact mechanics in boxing and injuries other than central nervous system damage. Rev Neurol 23 (121): 661-74 (1995).