Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-04-15
Actualité médicale

Tags: singes -  subordonnes -  enclins -  choisir -  cocaïne -  nourriture - 
Les singes subordonnés sont plus enclins à choisir la cocaïne que la nourriture  - Actualité médicale
Les singes subordonnés sont plus enclins à choisir la cocaïne que la nourriture

WINSTON-SALEM, N.C – Selon une étude effectuée à Wake Forest University School of Medicine, le fait d’être au bas de l’échelle sociale augmente la probabilité qu’un singe, confronté à une situation stressante, choisisse la cocaïne au lieu de la nourriture. Des singes plus dominants, confrontés à la même situation stressante, manifestaient peu de changements de l’activité cérébrale dans les régions du cerveau impliquées dans le stresse et l’anxiété, et étaient donc moins susceptibles de choisir la cocaïne.

Publicité

Robert Warren Gould, étudiant diplômé et membre du laboratoire de Michael A. Nader, Docteur en Médecine, présenta les résultats de l’étude dimanche à l’expérimental Biology 2008 à San Diego. La présentation faisait partie du programme scientifique de l’American Society of Expérimental Therapeutics (ASPET).

Les singes males de cynomolgus vivent au sein d’une structure sociale complexe dans laquelle l’hiérarchie est établie par le biais de l’agression physique et maintenue par des signaux clairs. Un singe ayant établit sa domination sur un autre singe peut obtenir une réaction de subordination sans autre qu’un regard explicite.

Les chercheurs exposèrent 4 singes dominants et 4 autres subordonnés à une situation socialement stressante, dans le cadre de laquelle un singe fut retiré de sa cage d’origine et placé dans une cage inconnue entouré de 4 animaux étrangers. Le singe était physiquement en sécurité, mais il pouvait voir et entendre les animaux autour de lui se comporter de manière agressive.

L’étude fut effectuée 2 fois afin de traiter de deux questions différentes. La première concerne l’activité cérébrale causée par une situation stressante, Avant d’être placés dans une cage inconnue, chaque singe avait été injecté de glucose radioactivement marqué. 40 minutes plus tard, chacun fut examiné à l’aide de l’imagerie cérébrale TEP, afin de vérifier quelles régions du cerveau étaient le plus actives, tel que déterminé par la grande utilisation de glucose par ces régions-ci. Ce type d’imagerie cérébrale avait été fréquemment utilisé pour les êtres humains afin de déterminer l’activité cérébrale durant des activités et situations variées. Le scan du cerveau du singe individuel durant la situation stressante fut comparé à des scans ultérieurs effectués lorsque l’animal était assis dans la cage de sa propre famille sans stresse.

Le cerveau des singes dominants réagissaient différemment dans les deux situations. Durant la situation normale, ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-04-15 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Wake Forest University Baptist Medical Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: singes subordonnes enclins choisir cocaïne nourriture


Publicité

En savoir plus

Gould and Nader’s coauthors are Kathryn E. Gill, B.S., Michael J. Wesley, B.S., Mac D. Miller, M.S., Paul W. Czoty, Ph.D., Colleen A. Hanlon, Ph.D., and Linda J. Porrino, Ph.D., all of the medical school’s Department of Physiology and Pharmacology. Funding for the research came from the National Institute on Drug Abuse.