Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-04-18
Actualité médicale

Tags: courte -  longue -  duree -  endormissement -  associees -  future -  prise -  poids -  adulte - 
De courte ou longue durée d’endormissement  sont associées à une future prise de poids chez l'adulte  - Actualité médicale
De courte ou longue durée d’endormissement sont associées à une future prise de poids chez l'adulte

WESTCHESTER, Ill. – D’après une étude publiée dans l’édition du 1er Avril de la revue SLEEP, des périodes d’endormissement de courte ou longue durée sont associées à une augmentation du risque de prise de poids et d'accumulation de graisse chez l'adulte.

Publicité

L’étude, signée par Jean-Philippe Chaput, de la Laval University au Québec, Canada, a porté sur 276 adultes âgés de 21 à 64 ans, dont les mensurations corporelles et les durées d’endormissement ont été enregistrées et analysées. Les changements des index graisseux ont été comparés en fonction des groupes de dormeurs définis par la durée de l'endormissement : court (cinq à six heures), moyen (sept à huit heures) et long (neuf à dix heures).

Après avoir ajustés les résultats en fonction de l'âge, du sexe, et de l'indice de masse corporelle, l'étude montre que les petits et gros dormeurs ont une prise de poids respective de 1,98 et 1,58 kg de plus que les dormeurs appartenant au groupe à la durée de sommeil moyenne, sur une période de six années. De plus, les petits et gros dormeurs avaient respectivement 35 et 25% de risque d'avoir une prise de poids de 5 kg, toujours par rapport au groupe de dormeurs de référence. Les risques de développement d'une obésité étaient également plus élevé chez les petits et gros dormeurs avec respectivement un risque de 27 et 21% par rapport aux dormeurs au sommeil moyen.

« Notre étude apporte la preuve que des durées courtes et longues de sommeil correspondent à une augmentation du risque de prise de poids et d'accumulation de graisse chez l’adulte. De plus, ces résultats démontrent la nécessité d’ajouter la durée de sommeil à la liste des facteurs environnementaux qui sont importants dans nos sociétés et qui contribuent à la prise de poids et à l'obésité. Une approche pragmatique pour la prévention de l’obésité devrait dont également inclure des conseils sur la qualité et la durée du sommeil, en plus d’un régime alimentaire plus sain et d’une activité physique régulière, pourrait aider à contrôler l’épidémie d’obésité. » ajoute Chaput.

Il est donc recommandé ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-04-18 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Academy of Sleep Medicine - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: courte longue duree endormissement associees future prise poids adulte


Publicité

En savoir plus

“The Association Between Sleep Duration and Weight Gain in Adults: A 6-Year Prospective Study from the Quebec Family Study