Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-03-02
Actualité médicale

Tags: recherche -  vaccins -  therapeutiques -  cancers - 
Un nouveau pas dans la recherche de vaccins thérapeutiques contre les cancers - Actualité médicale
Un nouveau pas dans la recherche de vaccins thérapeutiques contre les cancers

Deux équipes de l'Institut Pasteur ont mis au point un composé immunogène synthétique capable de provoquer le rejet de tumeurs. Ce travail, réalisé grâce à une collaboration entre immunologistes et chimistes, constitue un pas important dans la recherche de vaccins thérapeutiques contre les cancers. Il vient d'être publié dans "Journal of Immunology". Des composés utilisables chez l'homme sont déjà en cours de développement et de test sur des souris humanisées.

Publicité

Deux équipes de l'Institut Pasteur ont mis au point un composé immunogène synthétique capable de provoquer le rejet de tumeurs. Ce travail, réalisé grâce à une collaboration entre immunologistes et chimistes, constitue un pas important dans la recherche de vaccins thérapeutiques contre les cancers. Il vient d'être publié dans "Journal of Immunology". Des composés utilisables chez l'homme sont déjà en cours de développement et de test sur des souris humanisées.

L'identification d'antigènes associés à des tumeurs a ouvert la voie à la recherche de vaccins thérapeutiques contre les cancers. Parmi eux, l'antigène Tn est fortement exprimé dans plusieurs cancers, notamment ceux de la prostate, du colon, du sein et du poumon.

A l'Institut Pasteur, l'équipe de Claude LECLERC, Unité Biologie des Régulations Immunitaires et le groupe de Sylvie BAY, Unité de Chimie Organique, ont élaboré un nouveau type de composé, totalement synthétique, MAG ( Multiple Antigenic Glycopeptide), contenant l'antigène tumoral Tn, associé à un peptide capable de stimuler les réponses immunitaires cellulaires, le tout, porté par un squelette peptidique.

Ce composé, s'est révélé être un très bon immunogène : injecté à des souris, il induit la production d'anticorps dirigés contre l'antigène tumoral. Ces anticorps reconnaissent l'antigène Tn à la surface de différentes cellules tumorales murines et humaines.

Puis, les chercheurs ont montré qu'une vaccination prophylactique avec MAG, protège les souris contre l'apparition d'une tumeur, dans 70 à 90% des cas, selon la dose administrée.

Enfin et surtout, le traitement de souris, déjà atteintes de tumeurs, par ce composé synthétique, a permis à 80 % des souris, ainsi traitées, de rejeter les tumeurs et de survivre à la maladie.

Sur la base de ces résultats encourageants, des composés synthétiques, utilisables chez l'homme, sont en cours de développement et de test chez des souris humanisées.

La construction choisie offre plusieurs avantages, comparée aux conjugués ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2001-03-02 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: recherche vaccins therapeutiques cancers


Publicité

En savoir plus