Publicité
Accueil > Revue de presse > Ferring Pharmaceuticals
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-03-27
Revue de presse

Tags: donnees de phase III -  degarelix -  antagoniste -  GnRH - 

Présentation de données de phase III positives au sujet du degarelix, un nouvel antagoniste de la GnRH - Revue de presse
Présentation de données de phase III positives au sujet du degarelix, un nouvel antagoniste de la GnRH

MILAN, Italie, March 27 /PRNewswire/ -- - Le degarelix réduit le taux de testostérone en trois jours chez 96% des patients

Publicité




Les données d'une étude de Phase III présentées au 23ème Congrès annuel
de l'Association européenne d'urologie démontrent que l'antagoniste de la
GnRH réservé aux essais, le degarelix, a produit une réduction significative
du taux de testostérone (1),(2) en l'espace de trois jours chez plus de 96%
des patients participant à l'étude.(2)


Les nouvelles données montrent que le degarelix a agi d'une manière
extrêmement rapide sur le taux de testostérone, proche de l'effet immédiat
obtenu par chirurgie (orchidectomie).(2),(3)


L'étude de Phase III a comparé l'administration mensuelle du degarelix
avec celle de 7,5 mg de leuproréline, un agoniste de la LH-RH, dans le cadre
d'une étude randomisée, ouverte, en groupes parallèles d'une durée de 12 mois
portant sur des patients atteints d'un cancer de la prostate (CaP). Comparé à
la leuproréline, le degarelix a réussi à faire baisser les taux sériques de
testostérone et d'antigène prostatique spécifique (APS) bien plus rapidement.
Qui plus est, le degarelix a été en mesure de maintenir ces taux à un niveau
faible durant les 12 mois de l'étude.(2)


Au jour 3 de l'étude, le taux de testostérone était tombé à inférieur
ou égal à 0,5 ng/ml chez 96,1% des patients appartenant aux bras de l'étude
traités par le degarelix, comparé à 0% dans le bras traité par la
leuproréline. Au jour 14, 100% des patients appartenant aux bras sous
degarelix ont obtenu un taux de testostérone inférieur ou égal à 0,5 ng/ml,
comparé à 18,2% dans le bras sous leuproréline.(2)


"Notre but a toujours été d'obtenir une réduction rapide et durable du
taux de testostérone," a déclaré M. John Anderson, Chirurgien urologue
consultant, au Royal Hallamshire Hospital de Sheffield, au Royaume-Uni.
"Ces nouvelles données montrent que le degarelix a eu un impact extrêmement
rapide, très proche de l'effet immédiat obtenu par intervention
chirurgicale."


Après ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-03-27 par Ferring Pharmaceuticals
Source: PRNewswire

Mots clés: donnees de phase III degarelix antagoniste GnRH


Publicité

En savoir plus